logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
GAN : un réseau d’entreprises pour l’apprentissage

Actualités RH


logo Entreprise & Carrières

Formation

GAN : un réseau d’entreprises pour l’apprentissage

Une coalition d’entreprises lance Global Apprenticeship Network France afin de promouvoir l’alternance.

par Laurent Gérard 14/09/2017 Entreprise & Carrières

GAN : un réseau d’entreprises pour l’apprentissage
© Goodluz

SUR LE MÊME THÈME

Sensibiliser les entreprises aux enjeux de l’insertion des jeunes par l’apprentissage, tel est l’objet du Global Apprenticeship Network France. Cette initiative a été lancée le 5 septembre par une coalition d’entreprises autour du groupe Adecco : Accenture, les Compagnons du Devoir, Carrefour, Compass Group France, EDF, Groupe Avril, ISS France, le Medef, Safran, Salesforce, Veolia et Vinci.

Partage de bonnes pratiques.

« Nous nous sommes donné pour objectif commun de développer et de promouvoir les initiatives favorisant l’employabilité des jeunes par le biais de l’apprentissage et de l’alternance », explique Christophe Catoir, président du Gan France et président du groupe Adecco en France.

« Le Gan est un réseau où des entreprises du secteur privé, des fédérations et des associations d’employeurs se réunissent pour partager leurs meilleures pratiques, pour promouvoir et pour s’engager dans des actions sur l’employabilité des jeunes et le renforcement des compétences », précise Alain Dehaze, président du Gan au niveau international et CEO du groupe Adecco.

Le montant de la cotisation par entreprise membre sera de 7 500 euros.

Les membres fondateurs du réseau Gan France ont annoncé cinq engagements : repositionner les alternants qui ne peuvent être embauchés par les entreprises vers le tissu des PME (pour chaque membre du Gan, reclasser a minima 25 % des personnes non retenues) ; renforcer l’attractivité des filières (estimation d’un potentiel de 10 000 postes en alternance non pourvus faute de visibilité sur les filières) ; moderniser l’outil de formation, en misant notamment sur les partenariats public-privé ; donner l’opportunité de créer des parcours multi-entreprises et internationaux, sur le modèle de l’Erasmus de l’alternance ; et concevoir des programmes de formation plus proches de l’entreprise pour accompagner notamment la transformation des métiers.

À ce jour, seules 12 % des entreprises françaises de plus de 250 salariés assujetties à l’obligation de compter 4 % de salariés en alternance au sein de l’effectif annuel moyen, remplissent cet objectif.

http://www.fr.gan-global.org

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.