logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Orange renouvelle ses engagements sur l’emploi et l’insertion des personnes handicapées

xx Actualité sociale xx


HANDICAPÉS

Orange renouvelle ses engagements sur l’emploi et l’insertion des personnes handicapées

Orange a conclu, le 28 juin 2017, un accord relatif à l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et à la lutte contre les discriminations. Les signataires s’engagent à mener une politique de recrutement « ambitieuse » avec pour objectif d’embaucher sous CDI 150 nouvelles personnes en situation de handicap d’ici fin 2019.

14/09/2017 Liaisons Sociales Quotidien, 14/09/2017

Un nouvel accord triennal 2017-2019 pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations a été ratifié, le 28 juin 2017, par la direction d’Orange et les syndicats CFDT, CFE-CGC, CGT, FO et SUD. Il a été validé, le 11 juillet dernier, par la Direccte d’Île-de-France. C’est le sixième accord signé par l’entreprise dans ce domaine. Le précédent, celui de la période 2014 à 2016 (v. l’actualité n° 16524 du 6 février 2014), a permis une forte progression du taux d’emploi, de 5,81 % à 7,11 %. Avec ce nouvel accord, Orange souhaite poursuivre cette dynamique et accueillir sur la durée de l’accord au minimum 570 nouvelles personnes en situation de handicap. Il s’engage également dans la lutte contre les discriminations en y consacrant un chapitre. Ce dernier « constitue une première étape qui sera consolidée et développée pendant la durée de l’accord ».

Des objectifs de recrutement revus à la hausse


Orange renforce son « plan d’embauche » en s’engageant à recruter 570 nouvelles personnes en situation de handicap d’ici fin 2019, contre les 368 prévus dans le précédent accord. Dans le détail, l’engagement inclut, pour les trois années 2017, 2018 et 2019, l’embauche d’au moins 150 personnes handicapées en CDI, de 360 alternants et stagiaires et de 60 personnes en cursus de professionnalisation. Ces dernières seront recrutées prioritairement en CDI, à l’issue des cursus et après validation de leurs candidatures par les managers et responsables RH, « y compris dans le cas où les 150 recrutements en CDI seraient déjà réalisés ou engagés ».
Au final, l’accord vise à maintenir un taux de recrutement en CDI d’au minimum 3,4 % de travailleurs en situation de handicap et à parvenir à un taux d’emploi global supérieur à 6 % pendant la durée de l’accord.

Pour parvenir à ses engagements, Orange continue de s’appuyer sur une organisation spécifique reposant sur un réseau de référents « Handicap », chargés d’impulser la politique de recrutement des personnes en situation de handicap auprès des consultants de l’agence de recrutement d’Orange, eux-mêmes en lien avec les DRH au niveau national et local. L’accord prévoit également de maintenir et de créer des cursus de professionnalisation « adaptés aux besoins de l’entreprise ». Ils seront mis en œuvre par les DRH et correspondants handicaps des établissements principaux et secondaires, en coordination avec la « Mission insertion handicap » (MIH).

MESURES BUDGÉTAIRES


Comme dans l’accord précédent, l’accord prévoit un budget annuel de 9,2 millions d’€ sur les trois ans de l’accord, dont 500 000 € seront consacrés au plan d’embauche et 1 210 000 € au maintien dans l’emploi. À noter également que 15 millions d’€ par an seront budgétés chaque année pour des contrats de sous-traitance, de fournitures ou de prestations de services par des établissements du secteur protégé et adapté.

Maintien dans l’emploi et fins de carrière


L’entreprise renouvelle « son ambition de donner la possibilité à chaque salarié (e) d’être acteur (trice) de son évolution professionnelle, par le biais de parcours motivants et d’un accompagnement personnalisé ». Elle s’engage ainsi à améliorer l’accessibilité aux formations des salariés en situation de handicap « de la conception au déploiement ». Dans le cas où une mobilité est envisagée, une formation métier spécifique pour accompagner le salarié dans sa nouvelle fonction sera prévue si nécessaire.
Orange réaffirme également sa volonté d’intensifier les actions destinées à adapter les outils de travail, de favoriser les programmes d’innovation « toutes déficiences confondues » et de poursuivre ses actions d’amélioration de l’accessibilité des lieux de travail.
Par ailleurs, l’accord prévoit de renforcer la professionnalisation des conseillers d’« Orange Avenir », chargés d’accompagner les salariés en situation de handicap dans leur vie professionnelle. Enfin, l’ensemble des mesures liées au handicap seront désormais regroupées dans « une page unique de l’intranet facilement accessible ».
S’agissant de l’aménagement des fins de carrière, l’accord valide la poursuite d’un temps partiel à mi-temps (TPSH) accompagnée d’une surrémunération de 30 % dont une partie peut être convertie en temps, et placé sur un CET abondé par l’employeur. Néanmoins, le dispositif ne couvre pas toute la durée de l’accord puisque la possibilité du TPSH au second semestre 2019 est conditionnée par la renégociation de l’accord intergénérationnel du 23 décembre 2015, qui reconduira ou pas le temps partiel senior (TPS).

Lutte contre les discriminations


L’accord intègre désormais un chapitre relatif à la lutte contre « toute forme de discrimination ». Reprenant les critères de discrimination prévus par la loi, les signataires réaffirment leur engagement en termes d’égalité de traitement dans les recrutements et l’évolution de carrière. Les actions de sensibilisation des salariés seront également poursuivies auprès des salariés, notamment à l’occasion des journées internationales des personnes en situation de handicap, du droit des femmes et de lutte contre l’homophobie. Orange rappelle également la mise en place d’un service d’écoute et de conseil externe, « Allodiscrim », destiné à tous les salariés du groupe ainsi qu’aux candidats postulant aux offres de stage. L’entreprise définira, avec la commission de suivi de l’accord, les moyens de lutte contre les discriminations et notamment la définition d’indicateurs de suivi adaptés. À cet effet, une réunion annuelle supplémentaire de la commission sera consacrée à ce sujet.

Accord du 28 juin 2017 sur l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations
www.wk-rh.fr/actualites/upload/orange-accord-handicap-lutte-discriminations-28juin2017.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »