logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Chez Beaumanoir, le job dating dépoussière le recrutement

Focus


logo Entreprise & Carrières

Direction des Ressources Humaines

Chez Beaumanoir, le job dating dépoussière le recrutement

Le fournisseur bureautique renforce sa politique de recrutement et de formation en se dotant d’outils numériques. De quoi permettre aux RH d’affiner leurs missions et de gagner du temps.

02/11/2017 Entreprise & Carrières

Chez Beaumanoir,  le job dating dépoussière le recrutement

SUR LE MÊME THÈME

Le groupe breton Beaumanoir, qui regroupe les marques de vêtement Cache Cache, Morgan, Scottage, Bréal et Bonobo (14 000 salariés dans le monde, dont 9 000 en France), a organisé à Paris son troisième job dating dans son magasin Morgan de l’avenue des Champs-Élysées. Son directeur des ressources humaines nous explique en quoi cette nouvelle façon de rencontrer les candidats simplifie et dépoussière le processus de recrutement.

 

 

Vous avez organisé trois job dating en moins d’un an à Rennes, Lille et Paris. Pourquoi avoir opté pour cette nouvelle formule ?

Cette façon nomade de recruter est d’abord idéale pour approcher un maximum de personnes qualifiées. Les profils rares que nous recherchons, comme les stylistes, les modélistes ou les développeurs, qui allient la compétence technique à une forte capacité créative, ne souhaitent pas toujours se rendre à notre siège de Saint-Malo pour passer des entretiens. Élargir notre spectre de recrutement en organisant des sessions dans d’autres villes est donc un bon moyen d’augmenter nos chances de trouver un futur collaborateur, jeune diplômé ou plus expérimenté. Pour chaque session, on peut rencontrer jusqu’à 100 postulants, ils étaient 50, dont de très bons profils, le 12 octobre à Paris. Autre avantage de cette formule : on reçoit des candidats qui ne franchiraient pas forcément l’étape du CV. Sur la quinzaine de personnes embauchées grâce aux trois campagnes de job dating, deux ont été recrutées en tant que styliste et informaticien alors qu’elles n’avaient pas forcément le bon parcours. Rencontrer les candidats en vrai dès la première étape du recrutement offre la possibilité aux profils atypiques de nous convaincre. Par ailleurs, on s’est rendu compte que ce type d’événement coûtait moins cher qu’une campagne classique où nous missionnons des cabinets spécialisés. De surcroît, on mène plusieurs entretiens dans une même journée… ce qui divise environ par deux le nombre d’étapes du processus d’embauche. Un vrai gain de temps pour nous et les candidats !

 

Comment se déroule une telle rencontre ?

Sur place, le candidat rencontre, un premier binôme constitué d’un responsable RH et d’un opérationnel métier, issus d’une des marques du groupe Beaumanoir. Cet entretien autour d’une table dure trente minutes : motivation, parcours et souhaits du candidat sont étudiés. Dans un second temps, le trio se lève et prend une collation au buffet : l’occasion de discuter à bâtons rompus, entre deux petits fours et un café avalés. C’est le moment clé du job dating où l’on peut se faire une idée de la personnalité du candidat et aller plus loin que dans un entretien classique. Après cette série de discussions, les recruteurs aiguillent le candidat vers un second binôme, incluant un salarié exerçant le métier du poste à pourvoir et qui pourra mieux évaluer ses compétences. À la fin de la journée, les recruteurs échangent leurs avis et leurs coups de cœur pour sélectionner les meilleurs prétendants aux postes ouverts. Une semaine plus tard, les élus sont reçus dans nos bureaux pour les dernières entrevues.

 

Quelle est l’organisation à mettre en œuvre ?

Après l’évaluation de nos besoins en recrutement, on cherche d’abord le bon endroit où organiser l’événement. Pour nos deux premiers jobs dating, on a par exemple opté pour deux salons de thé : le Sweet Flamingo à Lille et le Kube à Rennes. On privilégie les endroits chaleureux et cosy, propices à la discussion, plutôt que les lieux sans âme comme les grands halls à néons. On publie ensuite l’offre d’emploi sur nos comptes LinkedIn, Facebook et Twitter, ainsi que sur certains sites carrières spécialisés comme Fashion job. Profils recherchés, date et adresse de l’événement… tout est indiqué. Les candidats s’inscrivent ensuite sur notre plateforme en ligne et les RH les rappellent dans la foulée pour valider à l’oral leur participation. De leur côté, le service communication produit affiches et panneaux qui habilleront le lieu de l’évènement. En parallèle, on lance un appel en interne pour constituer sept à huit binômes de responsables RH et d’opérationnels métiers, qui assureront les interviews. Aujourd’hui, ces opérations ont tellement de succès en interne qu’il y a plus de salariés inscrits que de places ! Un nouveau rendez-vous est d’ailleurs prévu dans l’un de nos magasins parisiens… L’endroit exact n’a pas encore été choisi mais la date a déjà été arrêtée : notre quatrième job dating se tiendra le 30 novembre.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »