logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
L’industrie pharmaceutique parvient à un accord sur les salaires pour 2018

xx Actualité sociale xx


RÉMUNÉRATION

L’industrie pharmaceutique parvient à un accord sur les salaires pour 2018

Les salaires minimaux conventionnels de l’industrie pharmaceutique seront revalorisés à compter du 1er janvier prochain. C’est ce qui ressort d’un accord majoritaire qui a été conclu le 23 novembre dernier par le Leem, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC.

11/12/2017 Liaisons Sociales Quotidien, 11/12/2017

En signant le 23 novembre dernier un accord salarial pour l’année 2018, la branche de l’industrie pharmaceutique a eu « à cœur de préserver le pouvoir d’achat de ses collaborateurs », souligne le président de la commission du Leem Michel Ginestet dans un communiqué de presse du 5 décembre. « Malgré un contexte économique défavorable, les entreprises du médicament ont aussi souhaité porter leurs efforts en faveur des plus bas niveaux de qualification, en revalorisant le salaire minimum mensuel plancher créé en 2014 », poursuit le communiqué. L’accord est applicable à l’ensemble des entreprises et ne prévoit pas de stipulations spécifiques pour les entreprises de moins de 50 salariés. En effet, estiment les signataires, « les salaires minima conventionnels permettent une structuration économique ainsi qu’une régulation économique d’une branche ».

Augmentation de 1,2 %

L’ensemble des salaires minimaux conventionnels ainsi que le salaire minimum mensuel plancher est revalorisé de 1,2 % au 1er janvier 2018. À compter de cette date, les salaires minimaux mensuels (pour 151,67 heures) sont calculés en fonction d’une « constante », qui est portée à 1 459,33 € et d’une valeur du point, qui passe à 8,0283 €. La grille débute, pour le groupe 1A, à 1 507,50 €.
Les signataires décident aussi que le salaire minimum mensuel des salariés des groupes 1A, 1B et 1C/2A est porté à 1 548 € bruts, dès que les intéressés comptent un an d’ancienneté dans leur entreprise. La grille atteint 5 874,90 € au groupe 11.
Une clause de rendez-vous prévoit que les signataires se rencontreront en septembre 2018 pour examiner la situation des salaires minimaux conventionnels en fonction du contexte économique.

Respect du principe d’égalité

L’accord rappelle, par ailleurs, l’obligation incombant à l’employeur, dans le cadre de l’accord d’égalité professionnelle du 6 juillet 2017 (v. l’actualité n° 17383 du 10 août 2017), d’effectuer chaque année la comparaison des rémunérations entre les femmes et les hommes et de prendre, le cas échéant, les mesures de rattrapage et de rééquilibrage qui s’imposent.
Les signataires ajoutent qu’ils « considèrent que le rééquilibrage des rémunérations entre les femmes et les hommes est un élément essentiel de l’équité dans les politiques salariales et demandent aux entreprises de corriger les éventuels écarts de salaire entre les femmes et les hommes exerçant les mêmes fonctions dans des conditions équivalentes ».

Accord du 23 novembre 2017 sur les salaires dans l’industrie pharmaceutique
www.wk-rh.fr/actualites/upload/accord-salaire-industrie-pharma-23112017.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »