logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
La DSN dans l’assurance collective : la longue marche

xx Actualité sociale xx


COMPLÉMENTAIRES

La DSN dans l’assurance collective : la longue marche

Vu les résultats de l’étude dévoilée le 6 février, la transition de l’échange papier aux flux dématérialisés prendra plusieurs années. Les assureurs n’espèrent plus de gains de productivité à court terme.

14/02/2018 Protection Sociale Informations, n° 1109

SUR LE MÊME THÈME

Selon l’enquête réalisée fin 2017 par le cabinet TNP, 84 % des assureurs et courtiers délégataires reçoivent des déclarations sociales nominatives (DSN) d’au moins un client sur deux. Le processus de dématérialisation, censé fluidifier les échanges et accélérer la mise à jour des informations, reste incomplet. Parmi les 90 acteurs interrogés, 10 % estiment que la qualité des informations des DSN est bonne, 66 % moyenne et 24 % perfectible, et seulement 13 % des données reçues permettent d’affecter et de ventiler correctement les cotisations. Les assureurs, qui voient en la dématérialisation un moyen de gagner en efficacité et d’améliorer la gestion des arrêts de travail, restent pour l’instant sur leur faim. 10 % utilisaient les informations issues de la DSN dans ce domaine fin 2017. La priorité est de systématiser l’envoi de la déclaration et de fiabiliser les informations. « Si vous ne prévenez pas l’entreprise qu’il y a une erreur, elle revient tous les mois », remarque Arthur Lagarde, consultant chez TNP.

94 % des assureurs et gestionnaires sollicités ont instauré des stratégies d’accompagnement. Harmonie a mis en place un référent DSN par région pour accompagner ses clients, tandis qu’AXA, Groupama-GAN et Generali ont opté pour la centralisation. La plate-forme dédiée de Generali a traité 10 000 e-mails et 14 000 appels sur le sujet. Ces dispositifs portent leurs fruits : chez Harmonie, le taux de rejet des DSN est passé de 85 % début 2017, à 25 % en fin d’année. Mais la DSN est synonyme de surcharge de travail, pas de gain de productivité. Chez Humanis, une vingtaine de CDD traitent les irrégularités liées à la DSN. La question n’est pas de réduire les moyens, mais plutôt de former les équipes pour qu’elles soient capables de passer de la gestion papier au traitement de flux dématérialisés. « Ceux qui n’auront pas su s’adapter ne pourront plus faire d’assurance collective », prédit Didier Persyn, directeur général adjoint d’AXA santé et collectives.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »