logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
RAC zéro : quelles conséquences à long terme ?

xx Actualité sociale xx


COMPLÉMENTAIRES

RAC zéro : quelles conséquences à long terme ?

Le cabinet Actuarielles a organisé, le 18 avril, une conférence sur les impacts de la réforme du reste à charge (RAC) zéro souhaitée par Emmanuel Macron.

25/04/2018 Protection Sociale Informations, n° 1119

Cette réforme est une hérésie financière. Comme le contrat responsable, c’est une fausse bonne idée », assène Anne Marion, présidente du cabinet d’actuaires-conseils Actuarielles. Si l’idée d’une protection sociale complémentaire améliorée pour les soins dentaires et les audioprothèses a du sens, elle en a beaucoup moins pour le remboursement des lunettes, estime-t-elle. Preuve à l’appui : un « simple » calcul arithmétique. En tant qu’actif, le coût de l’assurance « aux frais réels » sur deux ans est de 432 € et de 648 € sur trois ans, contre 792 € pour un retraité. Or, sans complémentaire santé, les lunettes coûtent environ 280 € pour un équipement avec des verres simples et 570 € pour des verres progressifs (source Alcimed pour la direction de la Sécurité sociale). « L’autofinancement étant moins coûteux, assurer l’optique n’est pas nécessaire, sauf pour les bénéficiaires de l’ACS et de la CMU-C », conclut Anne Marion.

La démonstration de l’actuaire va plus loin. Fort de ses effets d’annonce à venir avec le RAC zéro, l’État va maintenant pouvoir justifier politiquement un désengagement financier sur d’autres postes. « En effet, compte tenu du coût exponentiel du vieillissement de la population et de la baisse de la masse salariale, il ne peut que se désengager de la Sécu. En commençant par le médicament », pronostique Anne Marion. Comment ? Environ 2 Mds€ d’économies peuvent être réalisées en baissant le taux de remboursement des vignettes blanches de 65 % à 30 % et celui des vignettes bleues de 30 % à 15 % pour les médicaments inférieurs à 15€, d’après les calculs du cabinet Actuarielles. « Ce déremboursement sera automatiquement reporté vers les complémentaires », prévoit Anne Marion.« Dès lors, comment ces dernières pourront-elles y faire face autrement qu’en arrêtant de rembourser les vignettes bleues et orange (15 %). Il faut d’ores et déjà préparer les assurés à cette probabilité », conseille l’actuaire.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »