logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les jeunes sont vulnérables et pas assez formés

xx Actualité sociale xx


SANTÉ AU TRAVAIL

Les jeunes sont vulnérables et pas assez formés

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé et sécurité au travail (SST) 2018, l’OIT, l’assurance maladie, l’INRS et l’ANDRH organisaient, le 3 mai, une journée d’échanges sur la formation des jeunes.

16/05/2018 Protection Sociale Informations, n° 1121

Les jeunes travailleurs, vu leur immaturité physiologique, leur expérience limitée et leur forte présence dans les emplois précaires, sont particulièrement exposés aux dangers professionnels », rappelle Cyril Cosme, directeur de l’Organisation internationale du travail (OIT) en France. Qui réaffirme la nécessité d’une formation à la SST intégrée aux programmes de formation initiale, générale et professionnelle. « Les accidents du travail sont 2,5 fois plus nombreux chez les moins de 25 ans », confirme Marine Jeantet, directrice des risques professionnels de la Cnam. La branche AT-MP négocie dans le cadre de sa nouvelle convention d’objectifs et de gestion des moyens pour continuer à former enseignants, managers et nouveaux embauchés.

La problématique du manque de formation des jeunes a émergé à l’occasion de la concertation sur la réforme de l’apprentissage. « Les apprentis ne connaissent pas leurs droits et ne savent pas comment réagir en cas de manquements de l’employeur en matière de sécurité. Un sas de découverte du monde du travail, prévu par le projet de loi, devrait y pallier », rapporte Sylvie Brunet, qui a présidé cette concertation. La prévention est d’autant plus nécessaire qu’elle a un réel impact : « La survenue d’accidents du travail est divisée par deux pour les jeunes ayant suivi un module de SST dans leur formation initiale », explique l’auteure d’une étude de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) réalisée auprès de 755 jeunes. Un partenariat avec l’Éducation nationale vise donc à intégrer la SST dans les programmes et 1 000 formateurs SST sont formés par la branche AT-MP. L’accueil des jeunes embauchés est également indispensable. « Les accidents du travail interviennent dans les trois premiers mois de présence dans l’entreprise, d’où l’importance d’incorporer la SST au parcours d’intégration », souligne le président de l’ANDRH. « Les DRH doivent prendre conscience de la sinistralité spécifique aux jeunes. Notre association s’engage à les informer et à partager les bonnes pratiques », abonde la secrétaire générale.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »