logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Digital : les métiers de la data ont le vent en poupe mais sont aussi les plus pénuriques, selon une étude

xx Actualité sociale xx


Etude

Digital : les métiers de la data ont le vent en poupe mais sont aussi les plus pénuriques, selon une étude

Quels sont les métiers émergents du digital ? Quels sont ceux en pénurie ? Quelles sont les compétences indispensables ? Comment retenir les talents ? Une étude, dévoilée ce jeudi 27 septembre, et réalisée par le cabinet de recrutement Aquent, avec le think tank EBG (Electronic Business Group) et Stratégies, s'est penchée sur la transformation digitale et ses impacts en matière RH.

27/09/2018 Fil AFP Liaisons Sociales

« Aujourd'hui ce sont les talents du digital qui décident », affirme Charlotte Vitoux, responsable pour la France du cabinet Aquent. Ce changement de paradigme dans les processus de recrutement pousse les employeurs à faire des concessions. Ainsi pour répondre à leurs besoins en compétences, 66 % des recruteurs sont prêts à faire des concessions à l’embauche sur le diplôme, tandis que 55% sont disposés à améliorer les conditions de travail, notamment via un aménagement des horaires ou la mise en œuvre du télétravail.

En outre, 43 % des 1 500 sondés sont également prêts à faire preuve de patience avant de trouver la perle rare. Véronique Georget, responsable communication digitale et marketing chez Krys Group, a ainsi attendu un an avant d'embaucher le data analyst de ses rêves. Aussi, les RH et les directions opérationnels font davantage de concessions sur les "hard skills" que sur les "soft skills".

Flexibilité et esprit d’équipe

En matière de "softs skills" justement, les recruteurs placent en tête la flexibilité (84 %), l’esprit d’équipe (68 %), l’envie d’apprendre (63 %), la créativité (62 %) et l’ouverture d’esprit (60 %). Cependant, soulève l'enquête, des "hard skills", compétences indispensables dans les métiers du marketing et de la communication, sont aussi plébiscitées telles que le data marketing (80 %), les connaissances des méthodes UX (66 %) et la connaissance des méthodes agiles (62 %).

Parmi les métiers émergents les plus recherchés, ceux liés à la data sont les plus convoités (84 %), devant l’expérience client (78 %) et le marketing (55 %). Viennent ensuite les métiers de la R&D (44 %), de la communication (36 %) et du développement web/mobile. « Les métiers de la data ne sont que les prolongements d'anciens, des services délivrés par des statisticiens et des ingénieurs. La nouvelle donne, c'est que désormais ces compétences sont étoffées par une vision business et des "soft skills" », analyse Charlotte Vitoux. Néanmoins, ces mêmes métiers sont aussi ceux qui souffrent le plus du manque de profils : en tête les métiers de la data (69 %), suivis de l’expérience client (41 %) et du développement web/mobile (37 %). Une situation qui contraint nombre d'entreprises à revoir leurs process RH pour recruter mais surtout pour retenir les talents.

J.F. R.

Consulter l'étude

Accéder au Fil AFP Liaisons Sociales

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »