logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
La Poste signe un accord dédié à ses salariés aidants

xx Actualité sociale xx


AUTONOMIE

La Poste signe un accord dédié à ses salariés aidants

L’accord majoritaire signé le 18 septembre instaure un fonds de solidarité dédié aux aidants. Il prévoit aussi des autorisations d’absence et une souplesse d’organisation du travail.

17/10/2018 Protection Sociale Informations, n°1140

Le groupe La Poste a signé un accord avec les syndicats (hormis la CGT et Sud) pour faciliter la conciliation entre vie professionnelle et personnelle des postiers aidants. Le premier volet porte sur l’aménagement de l’organisation du travail. Il prévoit une autorisation spéciale d’absence de trois jours pour effectuer des démarches administratives et médicales, un accès facilité au télétravail fixe et occasionnel, des possibilités d’aménagements horaires et de temps partiel aménagé, et un accompagnement pour obtenir une mobilité géographique.

La mesure phare de l’accord, dans le second volet, est la création d’un « fonds de solidarité aidants », permettant le don de jours de congé. Ce fonds est abondé d’emblée par l’employeur à hauteur de 1 000 jours par an, et par les salariés qui souhaiteront donner des jours de congé. Les aidants pourront recevoir jusqu’à 25 jours par an, renouvelables une fois. « Ils pourront en bénéficier dans les conditions prévues par la loi sur le don de jours, sur présentation d’un certificat médical, et sans lien de parenté exigé avec le proche aidé », précise Florence Wiener, directrice de la stratégie sociale. La CGT, non signataire de l’accord, regrette la mise à contribution des autres salariés et craint une pression encore plus grande sur les effectifs : « La prise de congés est déjà un problème au quotidien dans tous les services, les salariés ne peuvent pas les prendre à cause de nombreuses absences non remplacées », explique Claude Quinquis, de la CGT, sceptique sur la mise en œuvre. La direction va faire connaître ces mesures et lancer un appel aux dons. « Nous n’avons pas de visibilité sur le nombre de salariés aidants, mais ils ont a priori tous besoin de temps et de souplesse », ajoute Florence Wiener. Cet accord s’ajoute aux mesures existantes : une plateforme téléphonique d’information, un « certificat d’aidant familial » facilitant l’accès à des aides, et des offres sur des séjours de répit.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »