logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les entreprises face au vieillissement des salariés

xx Actualité sociale xx


Autonomie

Les entreprises face au vieillissement des salariés

Le 29 novembre, le mouvement Ethic (Entreprises de taille humaine indépendantes et de croissance) a organisé un colloque intitulé « Santé et vieillissement en entreprise : opportunité ou fardeau ? »

05/12/2018 Protection Sociale Informations, n° 1147

Les États ne peuvent pas tout, selon le psychiatre William Lowenstein.« Les risques psychosociaux et les addictions sont des problèmes internationaux, qui se traitent à l’échelon local. L’entreprise est un bon creuset. » Le dirigeant ou le DRH préserve la santé de l’entreprise en aidant les salariés à entretenir leur capital santé, ce qui, à l’ère digitale, implique de leur apprendre à gérer leur temps et les flux d’informations, explique Joël de Rosnay, biologiste et prospectiviste. La formation des managers - qui doivent réunir cinq qualités à l’ère digitale : charisme, vision, valeurs, écoute et confiance - est essentielle. Pour accompagner les entreprises (qui restent le principal payeur), les organismes complémentaires conçoivent des offres de prévention adaptées à la population cible, rappelle Patrick Bézier, président d’Audiens Care dédié au monde de la culture et des médias. Ces offres peuvent s’appuyer sur des prestataires développant des applications santé, comme celles du groupe Direct Médica, qui propose notamment des dispositifs sur mesure aux patients en matière de prévention, dépistage, coaching, prise en charge des maladies chroniques ou télémédecine.

Mais il y a des limites à l’investissement de l’entreprise, liées au droit et au respect de la vie privée, selon Claude Solarz, vice-président de Paprec, opposé au modèle paternaliste de la fonderie du XIXe siècle. Ce modèle n’a rien à envier à celui des entreprises high-tech de la Silicon Valley qui vont très loin pour assurer le bien-être de leurs salariés, remarque Patrick Bézier, dubitatif. Il ne faut pas surestimer par ailleurs l’impact de la prévention, selon William Lowenstein.« L’être humain est un mammifère métaphysique, qui, quelle que soit la forme (digitale ou non) de la prévention, choisira toujours la fin du mois à la fin du monde. » Attention aussi à la « tyrannie de l’abstinence », contre-productive en matière de lutte contre les addictions : il vaut mieux une « méthode de prévention moins idéale qui produise davantage de résultats ». Enfin, Laurent Alexandre, chirurgien et futurologue, prévient : « À l’heure de l’essor de l’intelligence artificielle, il ne faut pas trop charger la barque des entreprises, sinon la concurrence entre facteurs travail et capital sera d’autant plus rude pour les travailleurs seniors. »

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »