logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les accidents du travail ont fortement augmenté chez les femmes

xx Santé et sécurité au travail xx


Etude

Les accidents du travail ont fortement augmenté chez les femmes

Alors que depuis 2001 les accidents du travail sont globalement en baisse, ils sont en nette progression chez les femmes, relève une étude de l'Anact diffusée ce lundi 17 décembre.

17/12/2018 Fil AFP Liaisons Sociales

L'Anact poursuit son analyse sexuée des accidents du travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles, réalisée à partir des données de sinistralité fournies par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) entre 2001 et 2016. Dans sa dernière livraison, l'agence note qu'en 2016, les accidents du travail, déclarés et reconnus, ont concerné deux fois plus les hommes (64 %) que les femmes (36 %). Toutefois, si les accidents du travail avec arrêt, déclarés et reconnus, baissent globalement entre 2001 et 2016, ils progressent fortement pour les femmes. En 15 ans, ils ont ainsi augmenté de +30,5 % pour les femmes tandis qu'ils ont baissé de 29 % pour les hommes.


Accidents de trajet


Par ailleurs, les accidents de trajet, en baisse pour les hommes depuis 2001 (-13,3 %), sont également en hausse pour les femmes (+18,6 %). « Depuis 2001, les femmes occupent des postes dont les activités sont exposées à des risques insuffisamment identifiés et reconnus, et ce, d'autant plus, pour les secteurs à prédominance féminine. Une telle hypothèse réinterroge alors la capacité d'adaptation et d'efficacité des politiques d'évaluation et de prévention des risques puisqu'elles ne s'adressent pas aux femmes dans leurs emplois alors que c'est le cas des hommes », analyse l'Anact.
Concernant les maladies professionnelles déclarées et reconnues, qui concernent quasiment autant les hommes (51 %) que les femmes (49 %), elles progressent près de deux fois plus rapidement sur cette période pour les femmes que pour les hommes. Ainsi, au total, les maladies professionnelles ont augmenté de +101,3 % depuis 2001, dont +71,5 % pour les hommes et +145,2 % pour les femmes sur la même période.


Activités accidentogènes


En 2016, les activités les plus accidentogènes ont été pour les femmes, en matière d'accidents de travail, les services de santé, action sociale, nettoyage et travail temporaire et les services, commerces et industries de l'alimentation. Le BTP et les industries transports, eau, gaz, électricité ont, quant à eux, comptabilisé le plus d'accidents du travail avec arrêt pour les hommes. Toujours en 2016, les deux secteurs qui ont concentré le plus d'accidents de trajet concernant des femmes sont les services, santé, nettoyage et travail temporaire et les secteurs de la banque, assurances et administrations.

 Pour les hommes, ce sont les secteurs des services, commerces et industries de l'alimentation et ceux de la santé, action sociale, nettoyage et travail temporaire qui ont enregistré le plus d'accidents de trajet. En 2016, les branches qui ont totalisé le plus de maladies professionnelles pour les femmes ont été une nouvelle fois les services, commerces, et industries de l'alimentation ainsi que les services, santé, action sociale, nettoyage et travail temporaire.

 Les hommes ont été quant à eux davantage exposés aux maladies professionnelles dans les secteurs du BTP et de la métallurgie.

J-F. R.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »