logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les Perco tirent parti des avancées de la loi Macron

xx Actualité sociale xx


Épargne Salariale

Les Perco tirent parti des avancées de la loi Macron

À la veille des sixièmes rencontres de l'épargne salariale, organisées le 26 mars par Fondact, l'Association française de gestion (AFG) en a publié le bilan pour 2018.

03/04/2019 Protection Sociale Informations, 03/04/2019

Après la hausse brutale de 2011, la suppression, au 1er janvier, du forfait social pour les entreprises de moins de 250 salariés devrait permettre de relancer l'équipement en épargne salariale des PME », espère Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef. Car depuis 2012, le nombre d'entreprises couvertes s'est accru de 8 000 par an en moyenne, selon l'AFG, pour atteindre 319 000 fin 2018, à comparer aux 19 000 recensés entre 2004 et 2011. Le nombre de bénéficiaires a diminué de 1,6 million depuis 2010, pour s'établir à 10,6 millions fin 2018. Sans attendre les autres avancées de la loi Pacte (PSI nº 1121), l'épargne salariale a néanmoins déjà profité de celles de la loi Macron de 2015. 1/La gestion pilotée par défaut, appelée à s'étendre à tous les supports, couvre près du tiers des 16,6 Mds€ d'encours du Perco et 51 % des salariés couverts (+ 20 points en deux ans). 2/Les Perco +, investis au moins à 7 % dans les PME-PMI, concernent près des deux tiers des Perco (+ 22 % en un an) et plus de 28 % des encours (4,7 Mds€). 3/Les épargnants plébiscitent la sortie en capital des Perco : moins de 1 % des 1 Md€ de rachats est converti en rente viagère.

Autre facteur positif, « on observe de vraies modifications de comportement de la part des salariés en matière d'investissements en monétaire », souligne Laure Delahousse, directrice générale adjointe de l'AFG. Depuis 2016, la collecte nette des fonds monétaires dans les Perco a ainsi diminué de 39 % au profit des fonds mixtes (+ 42 % entre 2017 et 2018) et des fonds actions (+ 19 %). Et sur les 79 Mds€ d'encours diversifiés d'épargne salariale, seuls 20 Mds€ étaient encore investis en monétaire (25 %) en 2018, contre 23 Mds€ en 2017 (30 %). Selon les résultats de l'Observatoire de l'épargne salariale publiés le 26 mars, le rendement annualisé des fonds monétaires affiche une performance négative cumulée de 0,5 % sur cinq ans.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »