logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
La RATP renforce ses engagements en faveur de l’égalité professionnelle

xx Actualité sociale xx


EGALITÉ ET DIVERSITÉ

La RATP renforce ses engagements en faveur de l’égalité professionnelle

Depuis le 20 mars 2019, les salariés de la RATP sont couverts par un nouvel accord relatif à l’égalité professionnelle. Conclu pour une durée de quatre ans, le texte vise notamment à poursuivre la féminisation de l’entreprise et à identifier « finement » les écarts de rémunération « à des fins de résorption ». Il prévoit également un plan de communication « ambitieux » en vue de sensibiliser l’ensemble des acteurs de l’entreprise.

11/04/2019 Liaisons Sociales quotidien, 11/04/2019

La RATP, qui compte près de 45 000 collaborateurs en France, a conclu, le 20 mars 2019, avec les organisations syndicales CFE-CGC, CGT et Unsa, son cinquième accord relatif à l’égalité professionnelle. Soulignant que les engagements de l’accord du 10 novembre 2015(v. l’actualité nº 16962 du 24 novembre 2015) « ont permis d’obtenir des résultats, notamment en matière de féminisation de l’entreprise », les signataires réaffirment leur volonté « d’impulser une dynamique de solidarité, d’ouverture, de recherche et de promotion de l’égalité des chances et des droits ». L’accord vise également « à ce que l’égalité professionnelle et salariale soit portée conjointement par les femmes et les hommes particulièrement » au travers des actions de communication.

Poursuivre la féminisation

« Avec 20,6 % de femmes dont 35,6 % de femmes cadres, le groupe RATP se situe aujourd’hui légèrement au-dessus de la moyenne du secteur », indique la direction dans un communiqué du 28 mars. En vue de consolider sa politique de féminisation, l’entreprise poursuivra, dans les départements présentant un faible taux de féminisation, des actions de valorisation des métiers peu féminisés pour les rendre plus visibles vis-à-vis des femmes. De plus, si un département prévoit un taux de départ en retraite de sa population féminine « conséquent », des actions spécifiques continueront d’être menées pour permettre d’attirer des candidatures.

La RATP maintient également sa volonté de s’inscrire dans une démarche « dynamique » de recrutement, notamment sur les métiers peu féminisés. À ce titre, les signataires s’engagent à :

- promouvoir les formations techniques auprès des femmes, « domaine dans lequel elles sont peu représentées » en menant des actions de communication externe « le plus en amont possible de l’orientation » et en établissant des partenariats avec les associations spécialisées afin d’attirer davantage de candidates sur les stages ;

- maintenir le taux de féminisation des ambassadrices au plus proche de l’encadrement afin de promouvoir les métiers peu féminisés auprès des étudiants ;

- mener une réflexion avec les départements volontaires dont les métiers correspondent à des stéréotypes masculins pour identifier des actions permettant d’attirer davantage de femmes sur ces métiers ;

- verser, « sous réserve de l’évolution de la législation », une partie de sa contribution à l’alternance aux écoles portant des actions de féminisation des métiers, et particulièrement celles préparant aux différents métiers techniques existants au sein de la RATP ;

- faciliter l’arrivée d’une femme dans une équipe non mixte en aménageant les locaux.

Favoriser l’évolution professionnelle

Rappelant que les « procédures de gestion de la mobilité et d’évolution professionnelle sont similaires pour les femmes et pour les hommes », la RATP veillera à suivre la représentativité des femmes sur les postes à forte responsabilité ainsi que dans les Codir des départements. L’entreprise s’engage également à proposer systématiquement la candidature d’une femme pour chaque poste ouvert de manager, « sous réserve d’en disposer ». Pour accompagner la féminisation de ces postes à responsabilité, le « leadership féminin » sera développé via des actions de coaching collectif et individuel et/ou de mentoring.

Par ailleurs, souhaitant « faire respecter un déroulement de carrière non impacté par les absences liées aux périodes de congé maternité, paternité et adoption accueil de l’enfant », l’accord précise les modalités d’avancement des salariés de retour de ces congés liés à la parentalité.

Enfin, s’agissant de l’égalité salariale, les signataires observent un écart de rémunération mensuelle moyenne brute de 1 % pour l’Épic (établissement public à caractère industriel et commercial), et de 8 à 9 % selon les catégories. En vue de « comprendre précisément les causes de cet écart », une étude sera réalisée avec l’appui d’un cabinet extérieur. Dans le cas où celle-ci mettrait en évidence des écarts non justifiés, la RATP négociera, avant le 31 décembre 2019, un avenant au présent accord afin de mettre en place des actions de résorption ainsi qu’une enveloppe spécifique à leur financement.

Faciliter l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

L’accord renouvelle l’ensemble des mesures prévues dans l’accord de 2015 en y intégrant les nouveautés suivantes :

- mise à disposition des départements, à leur demande, de conférences dédiées et d’outils co-construits avec ces derniers ;

- actions de sensibilisation de la fonction RH et des managers lors de l’annonce d’une grossesse sur la formulation des étapes clés du départ en congé maternité ou d’adoption et sur l’anticipation du retour ;

- instauration de trois demi-journées d’absence rémunérée durant l’enquête liée à la procédure d’adoption ;

- engagement de développer les modalités du droit à déconnexion lors de la négociation sur la qualité de vie au travail, inscrite à l’agenda social 2019.

Les partenaires sociaux rappellent également l’accord du 21 juillet 2017 qui accorde des jours d’absence rémunérée aux salariés d’enfant handicapé ou gravement malade ainsi qu’à ceux souhaitant assister leur conjoint, leur partenaire de Pacs, leur concubin et leurs parents au premier degré gravement malade, handicapé ou invalide.

Mettre en place un plan de communication

« S’accordant sur le fait qu’un effort particulier en termes de sensibilisation et d’information » de l’ensemble des acteurs « participe à la progression de l’égalité professionnelle au sein de l’entreprise », les signataires s’engagent à « déployer un plan de communication ambitieux tout au long de l’accord et à travers des supports variés et accessibles à tous ». Sont notamment prévus :

- l’instauration, en 2019, d’un guide de la parentalité, de trois conférences (a minima) par semestre portant sur la lutte contre les stéréotypes de genre ainsi que d’une plaquette d’information sur la prévention des agissements sexistes et des violences sexuelles ;

- la mise à jour, en 2020, de la vidéo pédagogique portant sur les grands engagements de l’accord et des dispositifs de formation transverse des managers sur l’égalité professionnelle et salariale ;

- la réalisation, en 2021, d’une campagne d’affichage portant sur l’égalité professionnelle ;

- la mise en place, en 2022, d’une campagne de communication en direction des salariés sur le bilan des actions menées et les résultats obtenus.

 

Accord du 20 mars 2019 relatif à l'égalité professionnelle et salariale à la RATP

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »