logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Absentéisme : la Cnam sensibilise les mauvais élèves

xx Actualité sociale xx


Santé au Travail

Absentéisme : la Cnam sensibilise les mauvais élèves

L'expérimentation menée par l'assurance maladie-risques professionnels (RP) en direction des entreprises ayant un niveau d'absentéisme atypique va encore monter en charge en 2019.

17/04/2019 Protection Sociale Informations, nº 1165

Alors que la mission Bérard-Oustric-Seiller a fait récemment des propositions pour la prévention des arrêts de travail (PSI nº 1158), l'assurance maladie-RP continue son expérimentation relative à l'absentéisme lié aux conditions de travail : troubles musculo-squelettiques, lombalgies et risques psychosociaux. Lancée en novembre 2017, elle consiste à démarcher des entreprises qui se distinguent par un nombre d'heures d'arrêt de travail quatre fois supérieur à celui des structures du même secteur d'activité localisées dans la même région. Averties par courrier de leur taux d'absentéisme record (20 %), elles reçoivent ensuite la visite du directeur de la caisse primaire d'assurance maladie. L'objectif : leur faire prendre conscience de leur atypie et du coût que cela représente pour elles. Une façon surtout de les inciter à adopter des mesures de prévention adaptées aux motifs de leurs arrêts du travail, qui leur sont communiqués par l'assurance maladie-RP. Seules de grandes entreprises (de plus de 200 salariés) sont ciblées, afin d'éviter une perte d'anonymat des salariés concernés. Début 2018, la Cnam avait dû se défendre face à une polémique virulente autour de la protection du secret médical.

Après avoir testé le protocole expérimental fin 2017 sur cinq entreprises des secteurs de l'aide à la personne, du conseil, du gardiennage et de la sécurité, à Amiens, Bourg-en-Bresse, Marseille, Grenoble et sur la Côte d'Opale, l'assurance maladie-RP a démarché une centaine d'entreprises en 2018. Elle passera un nouveau cap en 2019 : elle prévoit 500 nouvelles visites et, surtout, des visites de suivi pour les établissements déjà ciblés, afin d'évaluer les plans d'action mis en place.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »