logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les salariés du groupe Total passent au 100 % Santé

xx Actualité sociale xx


COMPLÉMENTAIRES

Les salariés du groupe Total passent au 100 % Santé

Applicable depuis le 1er avril, l'avenant relatif au régime frais de santé du groupe Total a été signé par la CFDT, la CFE-CGC, la CGT et la Confédération autonome du travail.

24/04/2019 Protection sociale informations, n° 1166

Les 16 000 actifs et 17 000 retraités du groupe pétrolier ainsi que leurs ayants-droit (soit 70 000 personnes) se sont mis à l'heure du 100 % Santé. Les négociations avaient été ouvertes en début d'année pour que leur régime (assuré par Harmonie Mutuelle) soit en conformité avec cette réforme. Compte tenu de l'entrée en vigueur dès le 1er avril de la nouvelle nomenclature de remboursement sur les soins dentaires, « nous tenions à anticiper l'échéance du 1er janvier 2020 pour éviter un éventuel décalage entre les devis et les remboursements effectifs », explique Nathalie Portes-Laville, responsable du département prévoyance, retraite et engagements sociaux du groupe. Mais les signataires ont aussi « profité des excédents dégagés en 2017 pour améliorer la couverture », indique François Pelegrina, coordinateur CFDT. Ces améliorations portent sur plusieurs postes. 1/Les médecines douces, avec six séances remboursées au lieu de quatre et l'extension à de nouvelles disciplines. 2/Un meilleur remboursement des honoraires médicaux (jusqu'à 400 %) et des frais d'hospitalisation. 3/La prise en charge d'une chambre particulière (y compris en ambulatoire). 4/Le remboursement d'autotests. 5/Une participation accrue aux frais d'accompagnant, appareillages et aides techniques pour les personnes handicapées.

Si le montant des cotisations reste inchangé, l'Unsa, seul syndicat non signataire, déplore néanmoins un impact global négatif sur la prise en charge, estimé à « 103 € nets perdus pour chaque salarié ». Celui-ci est directement lié au « plafonnement du remboursement des montures optiques » à partir du 1er janvier 2020, « exigé par la nouvelle réglementation plus contraignante ». Pour ajuster au besoin le contrat « en fonction du comportement des praticiens et des patients en matière de choix de paniers de soins », l'avenant intègre une clause de revoyure au second trimestre 2021, souligne Nathalie Portes-Laville.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »