logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
18 % des Français ne perçoivent pas le sens et l’utilité de leur emploi

xx Actualité sociale xx


Etude

18 % des Français ne perçoivent pas le sens et l’utilité de leur emploi

Près d’un Français sur cinq (18%) a le sentiment d’occuper un « bullshit job » (un emploi inutile, dont on ne perçoit pas le sens) , indique le groupe Randstad qui publie le 30 avril 2019, les résultats de son étude sur le sens au travail, menée auprès de 10 000 personnes.

02/05/2019 Fil AFP Liaisons Sociales

Le sens au travail est un élément essentiel de la motivation et de la productivité des salariés, mais selon une étude du groupe Randstad, 18 % des Français ne perçoivent pas le sens et l'utilité de leur emploi. Ils ne sont pas pour autant décidés à s'en contenter puisque pour 23 % de ces salariés, le salut passe par le lancement de sa propre activité ou par un changement radical de métier (20 %). Mais pour 13 % de ces déçus, changer de poste est la solution et à l'inverse, 12 % souhaitent conserver le même poste mais dans une autre secteur d'activité.

Des concessions, oui... mais pas à n'importe quel prix !

Alors, pour retrouver du sens à leurs emplois, jusqu'où ces salariés sont-ils prêts à aller ? 48 % d'entre eux seraient partants pour se former ou pour envisager une reconversion professionnelle. Ils seraient même d'accord pour une baisse de leur rémunération pendant cette période afin de retrouver du sens au travail. En revanche, 52 % ne seraient pas prêts à envisager une mobilité géographique, 64 % refuseraient d'abandonner un CDI, 69 % ne voudraient pas de conditions de travail moins favorables, 72 % seraient hostiles à une couverture sociale (santé, chômage, retraite) plus faible et surtout, 74 % verraient d'un très mauvais œil leur salaire baisser... pour retrouver un travail qui ait du sens.

Seule une minorité de Français qui occupent un « bullshit job » se dit disposée à envisager une concession pour changer de vie professionnelle. « Ces résultats témoignent de l’attachement de nos compatriotes au modèle social français dont la protection semble plus importante à leurs yeux que le sens au travail. De la même manière, l’attachement au niveau de salaire est à rapprocher des résultats de l’étude Randstad Employer Brand Research, parue en mars dernier et qui place le salaire comme le premier critère de choix d’un employeur, et ce depuis près de 10 ans », conclut l'étude.

C. Padych

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »