logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
La Poste consolide ses engagements en matière de handicap

xx Actualité sociale xx


HANDICAPÉS

La Poste consolide ses engagements en matière de handicap

La Poste a conclu, le 10 mai 2019, un nouvel accord en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. D’une durée de quatre ans, ce texte, qui a été agréé le 23 mai par la Direccte, prévoit notamment de recruter 650 personnes handicapées en CDI dont 260 en CDI.

17/06/2019 Liaisons sociales quotidien, 19/06/2019

Un septième accord relatif au maintien dans l’emploi des personnes handicapées a été signé, le 10 mai 2019, entre la direction de La Poste et les syndicats CFDT, CFTC, CGT, FO et Unsa. Doté d’un budget de 23 millions d’euros, cet accord, qui couvre la période 2019-2022,

vise à poursuivre la dynamique de recrutement des personnes en situation de handicap tout en garantissant leur « bonne intégration » à chaque prise de poste. La Poste prévoit également de nouvelles avancées en faveur de leur maintien dans l’emploi et s’engage à poursuivre ses actions sur l’information, la sensibilisation et la formation sur le handicap.

Des objectifs de recrutement revus à la hausse

Selon le préambule de l’accord, « La Poste a un engagement durable et pérenne en faveur des postiers en situation de handicap. Avec un taux d’emploi de 6,75 % en 2018, dont 6,47 % au titre de l’emploi direct, elle compte plus de 14000 postiers en situation de handicap ». L’entreprise entend, sur la période 2019-2022, poursuivre ses efforts en matière de recrutement en embauchant 650 personnes handicapées (contre 350 prévus dans le précédent accord) dont 260 (40 %) en CDI. La Poste accueillera également 120 stagiaires en situation de handicap sur les quatre ans et mettra en place, à cette fin, au moins cinq stages découverte par an avec des établissements scolaires.

Pour parvenir à ces engagements, l’entreprise s’engage de nouveau à diffuser ses offres sur des sites spécialisés, à mettre en place « chaque fois que nécessaire » une adaptation des épreuves de sélectionet à se rapprocher des candidats en provenance du secteur adapté et protéger en accueillant des personnels Esat « hors les murs ». 40 millions d’euros sur la durée de l’accord seront par ailleurs consacrés au développement du recours adapté et protégé.

Les personnes en situation de handicap continuent de bénéficier d’un plan d’accueil spécifique ainsi que de l’intervention, si elles le souhaitent, d’un tuteur. La Poste testera le dispositif handimanagement dans au moins deux régions, en s’appuyant sur le référent handicap. Un bilan sera fait au bout d’un an pour étudier l’extension du dispositif

Le maintien dans l’emploi

La Poste renouvelle les dispositifs de maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Sont notamment visées :

- l’engagement de parvenir à une solution définitive d’aménagement ou de reclassement dans un délai maximum d’un an à compter du constat du handicap ;

- l’accès au télétravail des personnes en situation de handicap selon les conditions de l’accord du 27 juillet 2018 (v. l’actualité nº 17662 du 1er octobre 2018) ;

- l’octroi de trois jours d’autorisations spéciales d’absences (ASA) par an en vue d’effectuer des démarches liées au handicapqu’elles soient d’ordre médical ou administratif.

L’accord introduit également quelques nouveautés à savoir :

- un accompagnement de la reprise au travail des personnes en situation de handicap revenant en temps partiel thérapeutique grâce à une formation de remise à niveau ;

- la mise en œuvre de nouvelles solutions d’emploi pour les personnes « avec peu d’aptitudes restantes » ne pouvant plus occuper de postes « traditionnels » avec le passage d’un test de « détection des potentiels » en vue de les orienter vers les métiers sur lesquels ils sont « naturellement à l’aise » ;

- une meilleure prise en charge du handicap psychique en créant notamment une offre de formation pour les managers et les équipes concernées, comportant un e-learning et une formation en présentiel ;

- la mise en place pour les postiers handicapés d’une formation pour mieux vivre le handicap au travail ;

- l’attribution d’un jour d’ASA supplémentaire pour les personnes souffrant de maladies chroniques ;

- l’adaptation de l’offre de formation en e-learning au handicap au niveau AA (visuel, auditif, moteur ou mental) du référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA).

L’aménagement des fins de carrière

L’accord reconduit le temps partiel aménagé seniors (TPAS) spécifique prévu par l’accord handicap 2015-2017. Ce dernier a, en effet, facilité les conditions d’accès des personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi au dispositif de TPAS, prévu dans l’accord « contrat de génération » du 22 janvier 2014 (v. l’actualité nº 16523 du 5 février 2014) et l’accord « un avenir pour chaque postier de 2015 » (v. l’actualité nº 16774 du 16 février 2015).

Les postiers en situation de handicap bénéficient ainsi de dispositions particulières, à savoir une entrée dans le dispositif dès l’âge de 53 ans pour les bénéficiaires du service actif et dès 56 ans pour les agents sédentaires ou salariés ainsi qu’une réduction de six mois de la durée d’activité opérationnelle à temps partiel par rapport aux règles normes du TPAS.

Des actions de communication et de sensibilisation

En vue de faire connaître les engagements inscrits dans l’accord, La Poste engagera les actions suivantes :

- une communication spécifique vers l’ensemble des salariés accessible sur les intranets ;

- la remise à tous les centres de services des ressources humaines (CSRH) d’un support d’information numérique sur la première année de l’accord ;

- et, dans les six mois suivant sa signature, la diffusion d’un courrier à chaque personne en situation de handicap ainsi que la création d’une page extranet dédié au handicap où seront réunies toutes les informations utiles (droits, informations sur la retraite, liste des référents handicap, etc.).

Par ailleurs, une nouvelle enquête sera réalisée en vue d’identifier les motifs de satisfaction et les difficultés rencontrées par les postiers et les postières en situation de handicap. Un focus sera fait sur la situation des cadres.

Enfin, La Poste poursuivra ses actions de formation à destination des référents handicaps, des assistants sociaux, des services de santé, des membres des CHSCT, des DRH, des RH de proximité, des conseillers mobilité/en évolution professionnelle et de l’ensemble de la filière prévention.

 

Accord du 10 mai 2019 en faveur de l'emploi des personnes en situation de handicap à La Poste (2019-2022)

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »