logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
L'absentéisme au travail progresse, notamment chez les 30-49 ans

xx Actualité sociale xx


Etude

L'absentéisme au travail progresse, notamment chez les 30-49 ans

Le rapport annuel de Gras Savoye Willis Towers Watson dévoilé le 26 août 2019, montre que le taux d’absentéisme dans les entreprises françaises a continué de progresser en 2018. L'augmentation des absences la plus importante est constatée chez les 30-49 ans.

28/08/2019 Fil AFP Liaisons Sociales

L'absentéisme au travail progresse, notamment chez les 30-49 ans

SUR LE MÊME THÈME

Les chiffres de 2018 révélés par Gras Savoye Willis Towers Watson montrent que, depuis 2014, le taux d’absentéisme progresse en France (arrêts observés dans 546 entreprises françaises et sur 256 054 salariés). L'étude indique que 27 % des salariés ont posé au moins un arrêt dans l'année (8 % d'augmentation en cinq ans) et la durée moyenne annuelle d'absence est de 50,3 jours (en croissance de 8 % en 5 ans). Le taux d’absentéisme a augmenté de 3,6 % entre 2017 et 2018, mais en réalité, il a progressé de 16 % depuis 2014. Enfin, la plupart des jours d’arrêt sont relativement courts (39 % de 4 à 7 jours et 21 % de 8 à 14 jours).


En 4 ans, 18 % d'arrêts supplémentaires pour les 30-39 ans


Aucune tranche d'âge n'échappe au phénomène de l'absentéisme, illustre le rapport. Si avec 5,5 % d'absences, les plus de 50 ans sont en tête devant les autres catégories de salariés (5,5 %, contre 3,8 % pour les 40-49 ans, 3% pour les 30-39 ans et 1,9 % pour les moins de 30 ans), la progression de l'absentéisme sur 4 ans est continue. Le taux d'absence croît de 18 % chez les 30 à 39 ans et de 15 % chez les 40 à 49 % (il augmente de 9 % chez les 50 ans et plus et de 10 % chez les moins de 30 ans). Cette augmentation est plus importante chez les non-cadres (13 %) que chez les cadres (4 %). Et si les femmes ont un taux d'absentéisme plus élevé que les hommes (4,6 % contre 3,3 %), le rapport indique aussi que depuis 2014, l'absentéisme masculin est en augmentation de 17 % (15 % pour la population féminine).


Des différences par régions et par secteurs


L'étude montre aussi que les régions les plus touchées par l'absentéisme sont le quart nord-est (entre 4,6 % et 4,9 %) alors que la région parisienne est bonne dernière dans ce classement (2,9 %). Les professions les plus impactées par les absences, sont la santé (6% ) suivie par le transport et la logistique (5,8 %) et le commerce et les services (4,2 %). L'évolution de l'absentéisme dans ce trio de tête est respectivement de 31 %, 20 % et 23 % sur 4 ans. Enfin, ces arrêts sont principalement à ranger dans la catégorie « maladie » (3,1 % contre 0,7 % pour accidents du travail et maladies professionnelles).

C. Padych

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »