logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Salariés aidants : un employeur sur deux y a déjà été confronté

xx Actualité sociale xx


Autonomie

Salariés aidants : un employeur sur deux y a déjà été confronté

Dans son Livre blanc intitulé «Réforme de la dépendance, qu’en pensent les employeurs», le courtier-conseil Mercer a interrogé des décideurs d’entreprise investis sur le sujet.

30/10/2019 Protection sociale informations, 30/10/2019

Quel rôle veulent jouer les entreprises dans la prise en charge de la dépendance ?Tel était le sujet de l’enquête menée par Mercer auprès de 160 d’entre elles.Une partie des questions portaitsur lessalariés aidants. Un employeur sur deux a déjà été confronté à cette situation, et 80 % jugent qu’il est de leur responsabilité d’apporter des solutions, même si 33 % reconnaissent n’en avoir aucune à leur disposition. Au cas où la réforme leur imposerait de mettre en place une couverture dépendance, les employeurs se déclarent prêts à le faire. Et sept sur dix y voient même «une opportunité». Les garanties jugées les plus pertinentes sont celles couvrant les personnels concernés: assistance et indemnisation dessalariés aidants en cas d’absence. Mais les trois quarts des entreprises sondées seraient aussi disposées à payer pour la mise en place d’un contrat d’assurance dépendance, la moitié y consacrant entre 1 € et 5 € par mois et parsalarié. Soit un budgetsuffisant pourfinancer des garanties aux aidants, voire pour initier une couverture dépendance.

« Pour l’instant, bien que les produits collectifs présentent des avantages fiscaux etsociaux,très peu d’entreprises ontsouscrit un contrat d’assurance assorti d’une rente viagère, car l’offre est peu développée et les produits encore trop rigides», explique Camille Mosse, responsable de l’offre santé et prévoyance chez Mercer. Quatre propositions sont issues de l’enquête. L’une concerne la mise à disposition d’un «panier minimum dépendance prévoyant une assistance et une prise en charge du revenu de l’aidant pendant une période définie ». Une autre porte sur la création d’un « cadre légal pour les contrats d’assurance dépendance, permettant d’organiser la transférabilité des droits etfavorisant des produits d’assurance pluslisibles et plus
flexibles». Les deux dernières propositions visent une meilleure prévention et information des salariés.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »