logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Épargne salariale : l'AMF étudie la performance des fonds

xx Protection sociale xx


ÉPARGNE

Épargne salariale : l'AMF étudie la performance des fonds

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a publié, le 11 décembre, une étude sur les frais de gestion et la performance des fonds communs de placement d'entreprise (FCPE) dédiés à l'épargne salariale.

08/01/2020 Protection sociale informations, 08/01/2020

Épargne salariale : l'AMF étudie la performance des fonds © PAVEL IARUNICHEV - Getty images

SUR LE MÊME THÈME

C'est le premier état des lieux réalisé par une autorité administrative sur les frais de gestion et la performance des fonds investis en épargne salariale. « Si cette étude est bienvenue pour objectiver certains résultats et dénoncer quelques idées reçues, elle n'en présente pas moins certaines limites », observe Hubert Clerbois, du cabinet de conseil EPS Partenaires. Seuls 686 FCPE entrent dans le champ de cette étude, là où l'Association française de gestion en dénombre près de 1 900 (y compris ceux d'actionnariat salarié) et l'AMF plus de 11 700. Ensuite, l'AMF se cantonne aux FCPE, tandis que la loi Pacte ouvre au contraire la palette de gestion, notamment aux Sicav et aux unités de compte.

En termes de frais de gestion, les FCPE diversifiés sortent du lot, constate l'AMF, avec un écart de taux de chargement favorable évalué à 52 points de base comparé à celui appliqué aux fonds dédiés au grand public. Par rapport aux fonds institutionnels, l'écart n'est plus que de huit points de base. Les FCPE investis en actions et en obligations se situent « à un niveau intermédiaire ». Les frais prélevés restent supérieurs (d'environ 27 points de base) à ceux des fonds institutionnels. Mais, comparé aux fonds destinés aux particuliers, ils sont inférieurs de 39 et 66 points de base selon qu'il s'agit de fonds actions ou obligations. « L'étude n'effectue pas de distinction entre les FCPE destinés aux grandes entreprises qui disposent d'un pouvoir de négociation et ceux proposés aux PME », observe Hubert Clerbois. Sur la période 2008-2017, les FCPE ont enregistré une performance nette inférieure aux fonds institutionnels (à l'exception notable des fonds diversifiés), avec une différence moyenne de performance de l'ordre d'un point de pourcentage pour les fonds en actions et obligations et d'un demi-point pour les fonds monétaires. La différence de performance n'est pas significative vis-à-vis des fonds grand public.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »