logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
54 % des entreprises dans le monde ont des difficultés à trouver les profils adéquats

xx Actualité sociale xx


Etude

54 % des entreprises dans le monde ont des difficultés à trouver les profils adéquats

Comment attirer et fidéliser les talents ? Telle est la question à laquelle tente de répondre ManpowerGroup qui a mené une étude auprès de 14 000 personnes issues de 15 pays. Résultat dévoilé le 25 février : plus d'une entreprise sur deux dit avoir des difficultés à recruter le bon profil.

26/02/2020 Fil AFP Liaisons Sociales

54 % des entreprises dans le monde ont des difficultés à trouver les profils adéquats © © GettyImages

SUR LE MÊME THÈME

« La pénurie de talents atteint aujourd’hui un niveau sans précédent : plus de la moitié des entreprises mondiales (54 %) n’arrivent pas à trouver les professionnels dont les compétences répondent à leurs attentes. Un chiffre qui a presque doublé en dix ans (30 % en 2009) », constate ManpowerGroup dans le cadre de son enquête annuelle sur la pénurie de talents.

Certes, des différences existent selon la taille des entreprises : 72 % de celles de plus de 250 salariés font face à des pénuries contre 53 % pour celles de moins de 50 salariés, et 40 % pour les structures de moins de 10 collaborateurs. Mais ces chiffres restent élevés et un autre paramètre est à prendre en compte : les priorités des candidats. Dans le top 3 figurent la rémunération, la stimulation intellectuelle et la flexibilité.

Des différences sexes/générations

La solution ? « S’adapter à des attentes qui diffèrent selon les générations, pour attirer et fidéliser les talents », répondent les auteurs de l'étude. Et pour ce faire, attention à ne pas se tromper de cible. Ainsi, pour la génération Z (18-24 ans), la priorité est au salaire, notamment pour les femmes. Pour les Millennials (25-34 ans), c'est la flexibilité qui est mise en avant. Avec une différence à la marge : un « plus » pour les hommes quand c'est « un impératif » pour les femmes. Ceux de la génération X (35-54 ans) veulent un équilibre harmonieux entre vie professionnelle et vie privée, avec toutefois quelques nuances : les 35-44 ans recherchent la flexibilité, leurs aînés misent sur des « missions stimulantes ». En haut de la pyramide enfin, les « baby-boomers » (55-64 ans) qui ont trois vœux : stimuler leur intellect, travailler en équipe et transmettre leur savoir aux jeunes.

« Cette nouvelle enquête montre à quel point les entreprises doivent mettre les RH au cœur de leur stratégie d’entreprise et prendre en compte les attentes spécifiques à chaque génération, commente Alain Roumilhac, président de ManpowerGroup France. C’est à l’entreprise de s’adapter, de développer une connaissance suffisamment fine des talents dont elle a besoin ». Avec un impératif pour attirer et fidéliser : réfléchir à « des parcours quasi personnalisés ».

C. Padych

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »