logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
L'expérience collaborateur gagne du terrain

xx Actualité sociale xx


Etude

L'expérience collaborateur gagne du terrain

Les démarches relatives à l'expérience collaborateur gagnent lentement du terrain dans les entreprises, selon les résultats de la troisième édition du baromètre de l’expérience collaborateur, dévoilés, jeudi 5 mars, par l’agence de marketing Parlons RH. Elles restent toutefois focalisées sur l'intégration des nouveaux collaborateurs.

11/03/2020 Liaisons-Sociales.fr

L'expérience collaborateur gagne du terrain © Photo : Gettyimages

SUR LE MÊME THÈME

Pratique RH émergente il y a encore trois ans, l'expérience collaborateur (somme d'expériences vécues par un collaborateur au sein de l’entreprise, de son recrutement jusqu’à son départ) commence à s'imposer dans les feuilles de route des DRH. C'est en tout cas ce que constate l'étude (1) réalisée par l’agence Parlons RH. En 2017 et 2018, 25 % des entreprises déclaraient avoir déployé ou initialisé une démarche d’expérience collaborateur, tandis que sur ces mêmes années, 10 % projetaient de le faire.

En 2019, elles étaient 35 % à avoir adopté cette pratique. « C'est clairement le signe d'un passage à l'acte », souligne Thomas Chardin, dirigeant fondateur de Parlons RH. En outre, 43 % des entreprises ont sauté le pas il y a moins d'un an. Autre tendance : cette dynamique n'est plus seulement entretenue par les grandes entreprises. 38 % des sociétés de 250 à 999 salariés et 30 % des PME (de 10 à 249 salariés) ont en effet mis en place une telle démarche.

Concept stratégique

Plus répandu, le concept est également mieux appréhendé par les entreprises, constatent encore les auteurs du baromètre. « Les pratiques s'adaptent aux profils et besoins des collaborateurs », indique Thomas Chardin. 70 % des professionnels RH sondés voient même dans l'expérience collaborateur un concept stratégique. Au service de trois principaux objectifs. Pour 77 % des personnes interrogées (78 % en 2018), le renforcement de l’engagement des salariés reste la finalité première du dispositif, devant l'amélioration de la performance globale de l'organisation ( 56 %), et le renforcement de l'attractivité de l'entreprise (42 %). L'amélioration de la qualité de vie au travail ne recueille que 36 % des suffrages, et le développement de la marque employeur seulement 28 %.

Les managers d'abord

Autre enseignement de cette étude : les professionnels RH souhaitent avant tout améliorer l'expérience collaborateur de leurs managers (68 %). Viennent ensuite les salariés en contact avec la clientèle (47 %), les candidats à recruter (41 %) et les jeunes générations (35 %). Loin derrière pointent les seniors (7 %), les stagiaires (5 %), les salariés issus de la diversité (4 %) et les intérimaires (4 %). « Les professionnels RH semblent encore loin de concevoir leur rôle comme s'étendant à l'ensemble de l'entreprise élargie », remarque Parlons RH. « L'expérience collaborateur, c'est pour tout le monde. C'est suicidaire pour une entreprise d'exclure des populations comme les stagiaires », commente Mathilde Le Coz, directrice des talents et de la transformation RH de Mazars.

Intégration des nouvelles recrues

Parmi les activités RH "cible" d'une démarche d'expérience collaborateur, les professionnels RH sont 74 % à répondre l’intégration des nouvelles recrues, proportion qui a augmenté de 13 points depuis deux ans. Plus de la moitié des entreprises « pratiquantes » ont ainsi commencé leur démarche par l’optimisation du onboarding. 53 % des sondés citent le management, et 43 % le recrutement. Seuls 35 % des RH ciblent les carrières et la mobilité et 23 % la formation. Quant au dialogue social, il n'a d'intérêt que pour 7 % des répondants. « Ces résultats traduisent une vision court-termiste de l'expérience collaborateur, encore très focalisée sur la fidélisation des nouveaux salariés », analyse Thomas Chardin.

L'étude de Parlons RH montre par ailleurs que 61 % des pilotes d'un projet "expérience collaborateur" ont été des RH, et 20 % des personnes issues de la direction générale. Pour 63 % des répondants, l'impulsion de la direction a été le facteur numéro 1 de succès, devant l'implication des managers (49 %). Et dans les entreprises qui ont laissé de côté cette pratique, ce sont les réticences de la direction qui ont constitué le frein principal (51 %).

J-F. Rio

(1) Enquête réalisée en ligne entre le 8 octobre et le 15 décembre 2019 auprès 1 007 répondants dont 675 professionnels travaillant au sein de la direction des ressources humaines d’une entreprise ou d’une organisation et 231 prestataires RH ou exerçant dans une entreprise de services RH.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »