logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Prévention des addictions : quel rôle pour les organismes complémentaires ?

xx Actualité sociale xx


Santé au travail

Prévention des addictions : quel rôle pour les organismes complémentaires ?

Pour les personnes confinées sujettes à l’ennui et l’isolement comme pour les salariés «au front» surchargés de travail, le confinement a été une période à risques.

27/05/2020 Protection Sociale Informations, 27/05/2020

Prévention des addictions : quel rôle pour les organismes complémentaires ? © Richard Villalonundefined undefined - Getty Images

SUR LE MÊME THÈME

Parmi les salariés accompagnés par le cabinet GAE conseil pour des pratiques addictives, sept sur dix ont eu un début de confinement «très compliqué» a relevé, au cours d’une webconférence le 19 mai, Alexis Peschard, président de cette structure spécialisée dans la prévention des pratiques addictives en milieu professionnel.

L’usage de produits et les pratiques addictives ont explosé pendant la période : 5,5 millions de personnes indiquent avoir accru leur consommation d’alcool et les fumeurs de tabac et de cannabis évoquent une hausse de 25 %.

Pour 71 % des Français, les assureurs et les mutuelles doivent s’engager dans la lutte contre les addictions dans le milieu professionnel, selon un sondage Odoxa mené en avril. « Stricto sensu, il n’y a pas d’obligation pour l’organisme complémentaire (OC) de s’inscrire dans une démarche proactive de prévention des addictions, en dehors d’éventuelles obligations contractuelles », précise l’avocate Jamila El Berry. « Mais l’OC sera mis à contribution en cas de défaillance de la mise en œuvre de prévention des risques psychosociaux, dont les addictions font partie », ajoute l’avocate. «En cas de réparation, l’idée du juge est de voir si, oui ou non, un assureur a mis en place un programme de prévention primaire », ajoute Jamila El Berry.

De fait, les OC ont donc plus qu’intérêt à apporter aux salariés un accompagnement en la matière. « La prévention des addictions fait partie des sujets de QVT et de bien-vieillir, qui relèvent de la direction des activités sociales », précise Cécile Petit, chargée de mission chez AG2R La Mondiale. Le groupe de protection sociale a diffusé, pendant le confinement, des vidéos de sensibilisation et organisé neuf webinaires sur les risques d’addiction parmi certaines populations (adolescents, télétravailleurs, salariés au chômage partiel...), auxquels ont participé 430 personnes.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »