logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Les entreprises françaises à la traîne en matière de formation en e-learning

xx Actualité sociale xx


logo Entreprise & Carrières

Formation

Les entreprises françaises à la traîne en matière de formation en e-learning

24 % des salariés français d’entreprises de plus de 500 salariés ont suivi une formation en e-learning sur les trois dernières années, contre 40 % en moyenne européenne, affirme une étude Cegos.

14/04/2009 Entreprise & Carrières, 14/04/2009

Les entreprises françaises à la traîne en matière de formation en e-learning

SUR LE MÊME THÈME

 

La France est nettement à la traîne concernant le recours au e-learning, comparativement à ses grands voisins européens. Ainsi, 24 % des salariés français d’entreprises de plus de 500 salariés ont suivi au moins une formation de ce type sur les trois dernières années, contre 39 % en Allemagne, 47 % en Angleterre, et 51 % en Espagne, affirme une étude Cegos* présentée le 9 avril dernier.

 

Soutien des pouvoirs publics

Pourquoi de telles différences ? « En Espagne, explique Pascal Deborde, directeur déploiement formation et e-learning de la Cegos, le e-learning bénéficie d’un fort soutien des pouvoirs publics par l’intermédiaire de remboursements de l’ordre de 7,5 euros par personne et par module. De plus, le pays a connu une très forte croissance ces dernières années et a beaucoup investi dans les formules innovantes. »
En Angleterre, aussi, cette formule pédagogique est fortement sponsorisée par le gouvernement, qui a créé une agence spéciale à cet effet. « De plus, ce pays bénéficie d’une culture porteuse en la matière au travers de l’expérience de son Open University depuis près de quarante ans et par l’intermédiaire de sa langue, qui lui donne accès à l’énorme production anglo-saxonne de e-learning », ajoute Pascal Deborde.
En Allemagne, le soutien du gouvernement n’est pas du tout du même ordre, « mais le tissu économique est composé de nombreuses grosses PME industrielles très internationalisées : afin d’aligner leurs collaborateurs sur des pratiques internationales, elles utilisent beaucoup cette modalité pédagogique ».

 

Satisfaits par un dispositif mixte

Pourtant, selon la Cegos, l’avis des salariés français ayant suivi ce type de formation est similaire à celui de leurs homologues européens : 82 % sont satisfaits du e-learning seul ; 85 %, de la formule e-learning + formateur en ligne, et 89 %, des formations mixtes présentiel + e-learning. Pour comparaison, le taux de satisfaction vis-à-vis des formations présentielles est de 95 %.
Par ailleurs, 50 % des salariés européens (l’avis des Français est, dans ce domaine, identique) expriment le désir que leur entreprise développe les formations e-learning, et 49 %, les formations mixtes.
Leurs critères prioritaires de jugement de cette modalité pédagogique sont : le réalisme des situations présentées (53 %) ; les conditions d’environnement (51 %) ; les interviews et témoignages d’experts… Ils en attendent surtout des simulations (53 % en premier choix) ; des outils d’autoévaluation (32 %) ; l’appui d’un coach, via la hiérarchie ou un collègue (29 %)…

 

DRH et responsables formation moins enthousiastes

Problème : les DRH et responsables formation sont moins enthousiastes que les salariés. En effet, 42 % d’entre eux pensent développer le e-learning dans les trois ans, et 39 % les formations mixtes. En revanche, ils sont 42 % à souhaiter développer le présentiel, contre 38 % des salariés. « Les collaborateurs semblent plus ouverts aux nouvelles modalités de formation que les DRH et les responsables formation », conclut la Cegos.

 

Laurent Gérard

 

* Etude réalisée en mars 2009 auprès de 2 335 salariés français, anglais, allemands et espagnols travaillant dans des entreprises de plus de 500 salariés et ayant suivi une formation lors des trois dernières années, ainsi qu’auprès de 485 DRH et responsables formation du même type d’entreprise.

 

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »