logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
La vente de Cegelec à Vinci est une bonne affaire pour les salariés actionnaires

xx Actualité sociale xx


Actionnariat salarié

La vente de Cegelec à Vinci est une bonne affaire pour les salariés actionnaires

La cession de Cegelec à Vinci par le fonds Qatari Diar s'avère être une bonne opération pour les salariés actionnaires de Cegelec.

16/09/2009 Gestion Sociale, 17/09/2009

La vente de Cegelec à Vinci est une bonne affaire pour les salariés actionnaires

SUR LE MÊME THÈME

 

Les salariés actionnaires de Cegelec, qui détiennent collectivement 17 % du capital – 4,8 % si l’on exclut le management ne laisseront pas de plumes dans la cession de leur entreprise au groupe Vinci pour un montant estimé à environ 1,2 Md€. Soit un prix inférieur à la valorisation fixée lors de leur entrée au capital (1,7 Md€).

 

Accord avec Qatari Diar

Un accord de principe vient d’être conclu avec le fonds Qatari Diar, qui contrôle Cegelec. Ce dernier reprendra la totalité des parts détenues par ses employés au prix d’achat, augmenté d’intérêts pour la partie obligations convertibles, soit quelque 9 % actuellement. Les mêmes conditions devraient s’appliquer au management. Mais le fonds commun de placement ne récupérera ses billes qu’une fois l’opération bouclée. Se posera alors la question de la participation des Cegelec au plan d’épargne d’entreprise de Vinci, groupe coté en bourse et dont les salariés détiennent 9,10 % du capital.

 

Négociations en vue

Des négociations devraient s’engager sur ce point. Les Cegelec se tiennent prêts à saisir cette opportunité : « Nous avons vocation à investir en actions de notre employeur, quel qu’il soit », analyse Bernard Chabalier, président du conseil de surveillance du fonds commun. Même si cette issue ne correspond pas exactement aux motivations qui les avaient conduits à investir dans leur boîte. « Il y a seulement quelques mois, on nous expliquait qu’investir dans une entreprise non cotée comme la nôtre, c’était la sécurité, par ces temps de turbulence financière. Nous allons finalement aller en bourse », expose l’un d’entre eux. Encore que le cours de Vinci, valeur sûre, est orienté à la hausse.

 

A lire aussi…

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »