logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
SIRH : vers une couverture progicielle totale ?

xx Actualité sociale xx


logo Entreprise & Carrières

Informatique RH

SIRH : vers une couverture progicielle totale ?

L’enquête menée par Danaé note que les SIRH couvrent de plus en plus largement les processus de gestion des ressources humaines.

22/09/2009 Entreprise & Carrières, 22/09/2009

SIRH : vers une couverture progicielle totale ?

SUR LE MÊME THÈME

 

Les systèmes d’information ressources humaines (SIRH) font plus que jamais partie du quotidien de la fonction RH. Et la tendance n’est pas prête de s’inverser, bien au contraire, selon le cabinet Danaé qui présente, le 22 septembre, la troisième édition de son enquête sur le sujet. La pratique d’un peu plus de 60 entreprises, de tous secteurs, comptant au minimum 1 000 salariés, est passée au crible.
La “consommation” SIRH poursuit donc sa route, empruntée il y a une dizaine d’années, ce qui « correspond aux évolutions des progiciels vers les fonctions ressources humaines », confirme l’enquête. Le ratio des personnes dédiées au SIRH est de 1 pour 1 250 salariés. Près de la moitié de ces professionnels étant issus de la fonction RH et un peu plus d’un tiers, des systèmes d’information.

 

Variété des logiciels utilisés

Premier constat de l’étude : la variété des progiciels utilisés au sein d’une même entreprise. Ainsi, si les grands acteurs du marché sont présents sur la paie et la gestion administrative du personnel, ces deux pôles n’emploient pas toujours le même progiciel. ADP et HR Access sont utilisés plus fréquemment pour la paie, alors que SAP et Oracle le sont pour la gestion du personnel. L’explication ? « Les groupes internationaux ont pris l’habitude d’utiliser un progiciel international pour la gestion administrative, qui diffère du progiciel de paie, quant à lui, local », note Danaé. Sur ce poste, précisément, 49 % des entreprises interrogées font état d’un nombre d’incidents peu élevé ; 37 % le jugent moyen et seulement 6 % élevé.
Les proportions sont du même ordre lorsqu’il s’agit de la résolution de ces incidents : 43 % de l’échantillon la considèrent bonne, elle est moyenne pour 44 % et mauvaise pour 6 %. Une réalité qui n’empêche pas les entreprises de poursuivre l’automatisation des tâches. C’est notamment le cas, à 81 %, du solde de tout compte et, à 88 %, du calcul des droits maladie. Mais seulement moins de 3 entreprises sur 10 pratiquent la dématérialisation du bulletin de paie.

 

Formation et politique RH

Autre fonction RH de plus en plus concernée par les systèmes d’information : la formation. Neuf entreprises sur dix sont équipées tant de progiciels
généralistes que d’outils de niche. En revanche, la politique RH est le domaine où le SIRH est le moins utilisé. Moins d’une entreprise sur deux dispose, en effet, d’un progiciel de gestion des emplois et des compétences.

 

Emplois et compétences

Par ailleurs, une bonne moitié de l’échantillon emploie le même outil pour les recrutements et la mobilité interne, « preuve de la tendance actuelle des entreprises à favoriser la mobilité par rapport au recrutement », note l’enquête. Selon les participants, les évaluations et la gestion des emplois et des compétences font partie des domaines appelés à évoluer  prioritairement ces prochaines années. Le marché a encore de beaux jours devant lui.

 

C. Lacourcelle


A lire aussi…

 

Abonnez-vous à Entreprise & Carrières

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »