logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
CV anonyme : l’expérimentation nationale démarrera début octobre

xx Actualité sociale xx


Diversité

CV anonyme : l’expérimentation nationale démarrera début octobre

L’expérimentation nationale du CV anonyme devrait démarrer le 1er octobre dans plusieurs entreprises. Une opération grandeur nature qui durera jusqu’en mars 2010.

23/09/2009 Gestion Sociale, 24/09/2009

CV anonyme : l’expérimentation nationale démarrera début octobre

SUR LE MÊME THÈME

 

Remise au goût du jour depuis la nomination de Yazid Sabeg au poste de commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, en décembre dernier, l’expérimentation nationale du CV anonyme démarrera début octobre. Le comité de pilotage chargé d’élaborer le cahier des charges et de baliser le déroulement, sous l’égide du commissaire à la diversité, mais aussi du ministre du Travail, Xavier Darcos, et du secrétariat d’État chargé de l’emploi, Laurent Wauquiez, vient de rendre sa copie.

 

Risques de discrimination

Que cela tombe en pleine déprime économique n’est pas pour tiédir Robert Moskovits, dirigeant du cabinet Feature DDC, associé de près au projet. « Bien au contraire, c’est dans les moments difficiles que les risques de discrimination sont les plus importants. Les expériences auront d’autant plus de sens », analyse-t-il. Des ténors comme BNP Paribas, Adecco et Accor se sont déjà déclarés volontaires. Le dernier ayant déjà rodé le dispositif en interne à Lyon et à Paris, avant de le généraliser, en ligne, à toute sa branche hôtellerie. « Cette démarche permet de consacrer la première sélection de candidatures uniquement aux critères de formation, d’expérience et de compétence », explique la DRH du groupe hôtelier, confirmant la vision du pionnier, Axa, qui s’est engagé depuis 2005, et de Bouygues Telecom qui a récemment adhéré à cette forme de sélection.

 

Recrutement des bêta testeurs

Mais il reste encore à recruter des bêta testeurs. Dans les prochains jours, un certain nombre de sociétés de plus de 50 salariés devraient recevoir un courrier des pouvoirs publics les incitant à faire acte de citoyenneté en prenant part à cette opération grandeur nature qui durera jusqu’à mars 2010. L’objectif étant de couvrir par échantillonnage toutes les tailles d’entreprises, tous les secteurs d’activité et l’ensemble des régions. Du côté des prestataires, 13 cabinets de recrutements membres de l’association « À compétences égales », très impliquée dans la lutte contre les discriminations, ont déjà répondu présent, à l’image de Michaël Page et d’Alain Gavand consultants.

 

Réserves

Pourtant, même dans les rangs des futurs testeurs, le CV anonyme suscite des réserves. « Au-delà du premier tri des candidatures, cela n’écarte pas le risque de discrimination lors des étapes ultérieures, explique Lionel Deshors, codirigeant du cabinet CCLD recrutement. La sensibilisation et la formation de tous les cadres partie prenante au recrutement seraient plus efficaces. » Certains s’interrogent sur l’opérabilité et le coût du traitement. Car il ne suffit pas de camoufler l’état civil (indicateur de l’origine). Les dates des diplômes trahissent l’âge, et même les intitulés de fonction dévoilent le sexe des candidats. Les outils informatiques capables d’occulter ces paramètres, sans erreur et à moindre coût, n’existent pas encore. L’expérimentation dissipera ou renforcera ces objections.

 

A lire aussi…

 

Abonnez-vous à Gestion Sociale

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »