logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les médecins du travail se prononcent sur la réforme

xx Actualité sociale xx


Santé au travail

Les médecins du travail se prononcent sur la réforme

Les associations et les syndicats de médecins du travail sont très sévères sur la future réforme des services de santé au travail.

11/12/2009 Gestion Sociale, 10/12/2009

Les médecins du travail se prononcent sur la réforme

SUR LE MÊME THÈME

 

Les oreilles de Xavier Darcos vont siffler, ce week-end. L’association Santé et médecine du travail (SMT) tient son congrès les 12 et et 13 décembre, à Paris. En tête des thèmes figure, sous l’intitulé « actualités professionnelles », la réforme de la médecine du travail, dont le ministre a dévoilé les grandes orientations le 4 décembre dernier. Présidée par Annie Loubet-Deveaux, la SMT, qui fédère non seulement des médecins, mais aussi des spécialistes scientifiques et sociaux se préoccupant de la santé des travailleurs dans leur activité professionnelle, est précisément, parmi toutes les organisations professionnelles spécialisées, la plus critique à l’égard du projet gouvernemental.

 

Un jugement sévère

Son appréciation est très sévère, « tant le texte montre d’incompétence d’analyse, d’incompréhension des véritables questions et de mise à distance des principe de prévention du point de vue de l’intérêt général, et se situe, par conséquent, à la limite de l’inconstitutionnalité ».

 

Critiques reprises par le SGMT

Dans le détail, l’association, proche de la CGT, critique la gestion majoritaire des services de santé au travail (SST) par les employeurs, l’insuffisance de la dimension prévention et ce qu’elle considère comme un « risque de gestion dans une perspective de rentabilité ». La plupart de ces critiques sont reprises, quoiqu’en termes mesurés, par le Syndicat général des médecins du travail (SGMT), rattaché à la CFE-CGC. Cette dernière rappelle qu’elle tient toujours à la disposition du gouvernement ses propositions en la matière, qui tiennent en une trentaine de pages bien tassées. « On attendait une réforme, on aura une déforme », s’amuse son président, Bernard Salengro.

 

Système opaque

Plus sérieusement, analyse-t-il, « le système opaque des services de santé au travail continuera, sans difficultés, avec les dérives financières qui ont défrayé la chronique ». De son côté, le Syndicat national des professionnels de la santé au travail (SNPST) alerte sur la pénurie de médecins du travail. « C’est un élément clé du système, et aucune réforme ne peut aboutir sans la résolution de ce problème », insiste la secrétaire générale, Mireille Chevalier, qui laisse toutefois la porte ouverte au dialogue avec le ministère du Travail.

 

Ajustements possibles ?

Elle vient d’ailleurs d’écrire à Jean-Denis Combrexelle, directeur général du travail, chargé de la mise en forme et des choix techniques, pour lui proposer « une nouvelle rencontre, afin de pouvoir apporter des éclairages sur certains points de la réforme à venir, notamment pour des réflexions concernant les professionnels de la santé au travail ». Dont notamment la formation d’infirmières spécialisées et le positionnement des SST dans le paysage administratif national. La réforme ne devant être bouclée que d’ici la fin premier semestre 2010, il resterait du temps pour d’éventuels ajustements.

 

A lire aussi…

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »