logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Epargne retraite : les propositions de l’Afpen

xx Actualité sociale xx


Retraite

Epargne retraite : les propositions de l’Afpen

L’Association française professionnelle de l’épargne retraite (Afpen) a présenté, le 8 juillet, ses 31 propositions visant à doper l’épargne retraite.

14/07/2010 Protection Sociale Informations, 14/07/2010

Epargne retraite : les propositions de l’Afpen

SUR LE MÊME THÈME

Pour faire avancer ses idées, l’Afpen compte bien utiliser tous les leviers possibles : réforme des retraites, PLFSS et PLF 2011.

Première mesure phare, l’épargne retraite doit être rendue obligatoire d’ici cinq ans et assortie d’une contribution minimale de l’employeur. « Cela laisserait aux entreprises volontaires trois ans pour conclure un accord, et deux ans aux branches pour aboutir à un dispositif étendu », explique Michel Le Boëdec, président de l’Afpen. Il estime également qu’« il vaut mieux améliorer la lisibilité des produits existants plutôt que d’en créer de nouveaux ». L’Afpen prône ainsi « une harmonisation » entre les mécanismes collectifs et individuels : « Il faut s’orienter vers une sorte de produit d’épargne retraite universel, adaptable aux différents statuts occupés durant une carrière », suggère Philippe Bollecker, secrétaire général de la MNRA.

En matière d’aménagements, l’Afpen propose de créer une voie de sortie supplémentaire pour l’achat de la première résidence principale sur tous les produits. Elle suggère aussi de permettre aux salariés d’effectuer des versements libres sur leur régime de type article 83 et surtout d’en augmenter le plafond d’exonération de charges (de 8 à 12 plafonds de la Sécurité sociale) de façon « à englober les cadres supérieurs ou dirigeants », indique Lionel Tourtier, délégué général de l’Afpen. Tout en suggérant de « réallouer les avantages fiscaux à l’épargne longue », l’association préconise enfin la création d’une prime proportionnelle à la durée d’immobilisation. Elle serait versée par l’État aux jeunes qui ne bénéficieraient pas d’un abondement de leurs employeurs.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »