logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
En dix ans, le rythme annuel de créations d’entreprise est passé de 200 000 à 300 000

xx Entreprises xx


Créations d’entreprise

En dix ans, le rythme annuel de créations d’entreprise est passé de 200 000 à 300 000

La décennie qui s’achève peut être considérée comme la décennie de la création », constate une étude d’Oseo rendue publique le 5 novembre. La banque publique à destination des petites et moyennes entreprises (PME) révèle ...

08/11/2010 Liaisons Sociales Quotidien, 09/11/2010

révèle ainsi qu’entre 2000 et 2009, « la France a connu un phénomène économique et social majeur en terme de renouvellement de son tissu d’entreprises, indépendamment de la conjoncture économique », le rythme annuel des créations d’entreprises passant de façon durable de 200 000 à 300 000.

Un bilan prospère

Les Français n’ont pas attendu l’instauration du statut d’autoentrepreneur pour créer leur propre société. En effet, le rythme annuel des créations d’entreprises, qui stagnait au début de la décennie autour de 200 000 entreprises nouvelles, s’est durablement redressé pour atteindre plus de 300 000 entreprises en 2007-2008. Des créations d’entreprise dont l’impact sur les principaux indicateurs macroéconomiques est loin d’être négligeable : ainsi, en 2006, ces nouvelles entreprises ont contribué à la création de 500 000 emplois et 8 milliards d’investissements productifs, soit 3,5 % de l’emploi marchand total et des investissements correspondants.

Le phénomène a été amplifié par la loi de modernisation de l’économie (LME), qui, en introduisant le statut d’autoentrepreneur en 2009, a permis de mobiliser 320 000 créations d’entreprises supplémentaires, soit 55 % des 580 000 entreprises créées en 2009. « Ce demi-million de nouveaux entrepreneurs installés en 2009, c’est un nombre supérieur d’emplois au sens large qui ont été créés sur l’ensemble du territoire, contribuant ainsi à amortir une chute de la production de 2,2 % cette année-là », constate la banque publique. Seul bémol à ce succès, la progression des créations d’entreprise s’est accompagnée d’une hausse des défaillances. Si jusqu’en 2008, leur nombre s’était stabilisé autour de 40 000, il a atteint 53 500 fin 2009, en lien avec la conjoncture économique difficile.

 

Des effets leviers importants

L’augmentation du nombre de nouvelles entreprises a été un objectif majeur pour les pouvoirs publics au cours de ces dernières années. Outre la création du régime de l’autoentrepreneur depuis le 1er janvier 2009, divers dispositifs ont été adoptés, notamment :

– dès 1997, la mise en place de l’Accre (aide aux chômeurs, créateurs ou repreneurs d’Entreprise) au niveau national ;

– en 2002, le dispositif de prime PRE/PRCE (primes régionales à l’emploi et à la création d’Entreprise), géré par les régions ;

– en 2003, sous une forme élargie, le dispositif Eden (encouragement aux entreprises nouvelles) ;

– en 2009, le dispositif Nacre (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise), qui réunit le dispositif Eden et les chèques conseils.

Par ailleurs, au-delà de ces mesures, les dispositifs financiers publics, certes plus anciens, « ont joué un rôle déterminant pour soutenir la création d’activité durable ». En 10 ans, Oseo a accordé 136 000 garanties de prêts bancaires, pour un total de 6,4 milliards d’€, et 140 000 prêts à la création d’entreprises (PCE), pour un total de 900 millions d’€. Hors double compte et hors reprise de fonds de commerce, c’est près d’une création sur huit qui a ainsi bénéficié du concours de la banque.

Enfin, constate la banque Oseo, le risque de défaillance est moins élevé quand l’entrepreneur a bénéficié d’un soutien bancaire : si, dans l’ensemble, une nouvelle entreprise sur deux ne dépasse pas le cap des cinq ans, cette proportion passe à une sur trois pour les créations « bancarisées ».

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »