logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Société générale : la future notation contestée

xx Actualité sociale xx


Evaluation

Société générale : la future notation contestée

Le nouveau système de notation des salariés que la Société générale entend mettre en place d'ici à trois ans ne satisfait pas les représentants du personnel.

17/12/2008 Gestion Sociale, à paraître le 18/12/2008

Société générale : la future notation contestée

SUR LE MÊME THÈME

 

 


Le comité central de l’UES Société générale doit se pencher ces jours-ci sur le nouveau système de notation que la banque entend mettre en place d’ici à trois ans. Ce sera la seconde mouture de ce guide d’évaluation, unique pour tous. La première version avait été jugée irrecevable par les représentants des salariés lors d’une précédente séance, le 11 décembre dernier. Le mécanisme proposé vise à renforcer les entretiens d’appréciation et à donner des bases plus objectives aux décisions des managers, qui, eux-mêmes, seraient soumis à un 360° feedback, selon nos informations.

La notation influera en particulier sur la rémunération variable (de quelques centaines d’euros pour un technicien de guichet à plusieurs milliers pour un directeur régional). Nul n’en conteste le bien-fondé. En revanche, plusieurs détails font tiquer les élus du personnel. Par exemple, les notions de « manager stratégique » et de « manager opérationnel », qu’il introduit selon un proche du dossier,  ainsi que les concepts de « contributeur » de niveaux 1,2 et 3 sont inconnues dans la convention collective. Surtout, la Société générale veut tenir compte du développement personnel de ses collaborateurs, en s’appuyant sur un référentiel de « compétences comportementales », quels que soient le métier et le niveau de responsabilité. Or, plus d’un salarié reste dubitatif, quant à la manière dont sera mesuré, par exemple, « le sentiment d’adhésion et d’appartenance à l’entreprise ». De là à en déduire que la Société générale veut accroître la pression sur ses employés, pousser à la productivité à tout crin sous couvert d’implication, il y a un pas que certains contestataires franchissent. D’autres estiment simplement que « les augmentations générales valent mieux que cette usine à gaz ». Prudente, la direction se donne du temps avant le déploiement.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »