logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Des milliers d'emplois à créer dans le nucléaire

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine

Recrutement

Des milliers d'emplois à créer dans le nucléaire

La filière nucléaire fait son show au Bourget du 14 au 16 octobre en organisant la première édition du World Nuclear Exhibition. L’occasion pour les industriels de rappeler leur besoin criant de main d’oeuvre.  

par Anne-Cécile Geoffroy 13/10/2014 Liaisons Sociales magazine

SUR LE MÊME THÈME

D’ici 2020, l’industrie nucléaire française (2500 entreprises) prévoit de recruter près de 110 000 personnes. D’énormes besoins liés à une activité en plein boom, notamment à l’étranger. EDF et Areva devraient confirmer demain la construction de deux EPR en Grande-Bretagne.

En France, c’est la question de la maintenance des sites nucléaires ou de leur démantèlement qui agite surtout les industriels, confrontés au départ en retraite d’une grande partie de leur troupe et avec elle, leurs compétences techniques précieuses. A la Hague, 200 personnes devraient être embauchées pour assurer le démantèlement du site d’Areva qui doit durer… 25 ans !

Les profils techniques sont les plus recherchés et à tous les niveaux de qualification Comme chez EDF où, l’an dernier 15% des embauches concernaient des spécialistes en robinetterie et chaudronnerie, et 20% des techniciens d’exploitation. Cette année, les volumes d’embauches sont les mêmes. Des profils très difficiles à trouver faute de candidats dans les centres de formation.

Les ingénieurs, notamment spécialistes de la maintenance (près de 180 embauches sont prévues pour l’année 2014) sont également recherchés. Les deux mastodontes du secteur ne sont pas les seuls à recruter. De très nombreuses ETI et PME composent le secteur. Au total, 60% des entreprises de la filière sont à la recherche de nouveaux collaborateurs.

Pour pallier cette pénurie, les entreprises investissent dans la formation. Dans les grandes entreprises, les salariés suivent en moyenne 19 jours de formation par an. EDF a créé une académie des métiers de la production nucléaire et de l’ingénierie. Elle accueille tous les nouveaux arrivants sur site pour une formation de trois mois sur les questions de sûreté, puis pendant neuf mois supplémentaires sur les savoirs spécifiques à leurs métiers.

Dans les ETI et les PME-PMI, l’effort reste nettement moins important. Les salariés suivent respectivement 6 et 8 jours de formation en moyenne par an.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.