logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Glassdoor à la conquête de l'Hexagone

Actualités RH


logo Entreprise & Carrières

Recrutement

Glassdoor à la conquête de l'Hexagone

Le site d'emploi, connu pour recueillir les avis - parfois sans concessions - des internautes sur leur entreprise, lance sa version française. De quoi permettre aux DRH de jauger leur image employeur.

par Hélène Truffaut 15/10/2014 Entreprise & Carrières

Glassdoor à la conquête de l'Hexagone

SUR LE MÊME THÈME

Il se veut une « communauté dédiée à l’emploi et aux carrières ». Et il se met à l’heure française. Créé en 2007 et présent au Royaume-Uni depuis le début de l’année, l’américain Glassdoor débarque dans l’Hexagone avec quelque 100 000 offres d’emploi (rassemblées via des partenariats avec d’autres sites emploi, agrégateurs et entreprises). Mais le job board est surtout connu pour la possibilité qu’il offre aux candidats en recherche d’emploi de consulter les avis déposés par d’autres internautes sur leur employeur actuel (ou ex-employeur depuis moins de cinq ans). Des commentaires « de l’intérieur ». Et des évaluations qui portent sur le processus de recrutement, les conditions de travail, les rémunérations, les avantages sociaux, les évolutions de carrières, les pratiques managériales et même, les perspectives de développement de l’entreprise en question, auxquelles peuvent s’ajouter des photos des locaux. Le tout sanctionné d’une note globale sur 5.

3 000 entreprises

3 000 entreprises sont d’ores et déjà répertoriées sur le territoire (sur un total de 325 000 dans 190 pays) parmi lesquelles Airbus, BNP Paribas, Total… Si les offres d’emploi sont en libre accès, la consultation des avis est ouverte uniquement aux candidats ayant déposé des informations, sur le principe du donnant-donnant. Les contributions sont, bien sûr, anonymes, Glassdoor réclamant tout de même un identifiant (e-mail, compte Facebook ou Google +). Et elles sont préalablement validées par le site, qui vérifie que le contenu est conforme « aux règles de la communauté. « À ce jour, il y a 15 000 avis et informations sur les salaires, mais nous ne connaissons pas le nombre de contributeurs », précise Pierre Moreau, chef de produit pour l’Hexagone.

Courbe de réputation

Les employeurs ont, pour leur part, la possibilité d’ouvrir gratuitement un compte qui leur donnera accès au « centre d’employeurs ». Un espace où ils pourront renseigner le profil de leur entreprise et suivre sa courbe de réputation via différents indicateurs : nombre de consultations de la fiche entreprise, profils des internautes intéressés, autres entreprises « visitées » par ces derniers… Le compte employeur permet également de réagir publiquement aux commentaires. L’intérêt d’y être ? « Les salariés parlent déjà de leur entreprise, souligne Pierre Moreau. En prenant part à la discussion, les employeurs montrent qu’ils prennent en compte le point de vue de leurs collaborateurs et leur niveau de satisfaction. » Glassdoor, qui tire ses revenus de la publicité et des offres d’emploi parrainées propose également des comptes premium avec des outils supplémentaires pour mieux gérer l’image de marque de l’entreprise. Une offre pour l’instant non disponible en France.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.