logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Compte pénibilité : les petites mains du numéro vert

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine
Fotolia.com

Conditions de travail

Compte pénibilité : les petites mains du numéro vert

La création du compte personnel de prévention de la pénibilité s'est traduit par la mise en place du 3682, un numéro vert destiné aux salariés et aux employeurs. Avec des personnels formés spécialement pour l'occasion.

par Eric Béal 28/11/2014 Liaisons Sociales Magazine

Compte pénibilité : les petites mains du numéro vert
© Fotolia.com

SUR LE MÊME THÈME

Le 3682 se cache à Limoges (Haute Vienne), au sein de la Caisse d'assurance retraite et santé au travail (Carsat) Centre Ouest, l'un des organismes liés à la caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). En fonctionnement depuis le 3 novembre dernier, ce numéro vert est destiné à répondre aux questions des entreprises comme de l'ensemble des assurés sociaux. Il est doublé d'un site, le www.preventionpenibilite.fr.

La gestion du dispositif a été confiée à la branche Retraite en vue d'une entrée en service à partir du 1er janvier 2015. Mais la mise à disposition du public de moyens d'information dédiés est déjà effective. De 8h00 à 17h00, des téléconseillers informent salariés et employeurs sur leurs droits et sur les démarches liées au compte personnel de prévention de la pénibilité, créé par la loi du 20 janvier 2014.

Des recrutements externes

Après avoir remporté l'appel d'offre interne à la Caisse nationale d'assurance vieillesse, pour la création d'une plate-forme téléphonique mutualisée, la Carsat Centre Ouest a recruté treize téléconseillers et deux superviseurs. Seul un salarié en CDI, déjà présent sur la plateforme retraite, a changé de poste. Trois CDD ont été titularisés. Les onze autres personnes ont été recrutées à l'extérieur. Un prestataire (call center) est également prévu pour prendre le relais si le 3682 reçoit trop d'appels.

"Compte tenu de la dimension sensible de la matière, nous avons pensé qu'il était logique de favoriser le recrutement de candidats expérimentés dans la relation client, précise Jean-Christophe Crulli, directeur adjoint à la Carsat Centre-Ouest. D'autant plus que le métier de téléconseiller sur la prévention pénibilité est nouveau. Il a par ailleurs très peu de liens avec celui du technicien chargé d'instruire les demandes de départ à la retraite."

Un premier niveau d'information

Pour pouvoir expliquer les détails du fonctionnement du dispositif, tous les salariés ont suivi une formation sur le contexte métier, les outils, les particularités du compte prévention pénibilité. "Ils ont également été formés aux modules Carrières et déclarations et Risques professionnels pour leur donner une bonne connaissance de la culture métier des Carsat", souligne Jean-Christophe Crulli.

Pour rappel, dès 2015, la déclaration annuelle effectuée par l'entreprise permettra au salarié de bénéficier d'un compte et de cumuler des points au titre d'une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques sur une période donnée. Quatre facteursseront pris en compte : activités exercées en milieu hyperbare, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes et travail répétitif.

Les téléconseillers assureront un premier niveau d'information aux assurés comme aux employeurs, précise-t-on à la Cnav. Des réponses précises sur le fonctionnement du dispositif. Ce qu'il faut faire pour ouvrir un compte, à quel moment se signaler, etc. En revanche, ils ne répondront pas aux questions plus personnelles. Ils passeront alors le relais à des experts métiers qui rappelleront l'assuré ou l'employeur dans "les trois à cinq jours".

 

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.