logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Masters et licences pro exclus du CPF

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine
Fotolia.com

Formation

Masters et licences pro exclus du CPF

Les 482 premières formations finançables via le Compte personnel de formation sont désormais connues. Le choix d'évincer, pour le moment, les Bac +3 et Bac +5 des universités de cette liste est critiqué, notamment par le CFE-CGC.  

par Manuel Jardinaud 27/11/2014 Liaisons Sociales Magazine

Masters et licences pro exclus du CPF
© Fotolia.com

SUR LE MÊME THÈME

Une première version regardée à la loupe. Le Comité paritaire national interprofessionnel pour l'emploi et la formation (Copanef), chargé d’élaborer la liste des formations éligibles au Compte personnel de formation (CPF) au niveau national et interprofessionnel, a rendu sa copie. Au final : 482 certifications ont été retenues sur 2400 pré-sélectionnées. « 80% d'entre elles étaient de niveau I et II, donc inaccessibles par les trois quarts des salariés, justifie Christian Janin, son président (CFDT). Ce n’est sûrement pas via le CPF qu’on accèdera à un master ou à une licence pro. » D’où la décision de l’instance d’écarter la totalité de ces diplômes universitaires de cette première mouture qui sera en ligne le 5 janvier 2015.

Trois organisations votent contre

Un dénouement très controversé. Et avant tout par la CFE-CGC qui a voté contre, à l’unisson de la CGPME et de l’UPA : « Nous nous sommes positionnés sur l’inclusion de toutes les formations figurant au RNCP », explique Dominique Jeuffrault, déléguée confédérale en charge de la formation et membre du Copanef. Or le compromis finalement trouvé est de conserver les formations de niveau I et II des écoles de commerce et des CCI, et d’exclure pour le moment celles issues de l’université. « Le Copanef a privilégié les effets d’annonce, mais la réalité est celle-ci : il existe plus de formations de ces niveaux que des niveaux inférieurs », recadre-t-elle. Pour la syndicaliste, « on a privilégié un processus politiquement correct où la communication est prépondérante ». Et donc laissé de côté nombre de formations destinées aux cadres.

Choix assumé

De fait, le Copanef a voulu éviter un écueil : présenter une liste composée à 95 % de formations de Bac +3 à Bac +5 – elles sont 69 % aujourd’hui -, laissant à penser que les moins qualifiés ne pourraient pas accéder à des formations via le CPF. « Nous assumons notre politique auprès des organismes qui ont été écartés. Nous savons que cette sélection n’est pas parfaite », reconnaît Christain Janin. A tel point que certains choix interrogent. Comme celui de garder éligible la formation de niveau IV de « Conseiller en image », certifié par l’Institut de relooking international, et d’évincer  le master pro Génie des systèmes industriels de l’université d’Evry. La deuxième version de la liste, début février 2015, est déjà attendue avec impatience.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.