logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Légère embellie sur l'emploi cadre RH

Études


logo Entreprise & Carrières
© francis bonami - Fotolia.com

Marché de l'emploi

Légère embellie sur l'emploi cadre RH

Les employeurs prévoient de recruter un peu plus de cadres pour leur service RH, constatent l’Apec et l’ANDRH dans leur baromètre semestriel. Mais il reste difficile de se faire embaucher, tant il y a de candidats.

par Emmanuel Franck 03/12/2014 Entreprise & Carrières

Légère embellie sur l'emploi cadre RH
© francis bonami - Fotolia.com

SUR LE MÊME THÈME

C’est à peine un frémissement : un peu plus d’entreprises envisagent de recruter des cadres dans la fonction RH d’ici à la fin 2014, constate le baromètre semestriel Apec-ANDRH publié le 26 novembre. Ainsi, 7 % des entreprises interrogées par l’Apec prévoient de recruter au moins un cadre en ressources humaines au quatrième trimestre 2014. C’est un point de plus que l’année dernière à la même époque et deux points de plus qu’il y a deux ans.
 
« Globalement, la situation du marché de l’emploi cadres RH poursuit son amélioration fin 2014, même si certaines difficultés de recrutement persistent », relèvent les auteurs du baromètre. Les anticipations des recruteurs sur la fonction RH sont à l’image de ce qui se passe dans l’ensemble des fonctions : une grande prudence avec néanmoins une tendance légèrement positive.
 
Des offres plus nombreuses.
D’un côté, la bonne nouvelle pour les candidats est que le volume d’offres d’emploi cadres RH publiées sur le site de l’Apecaugmente. Entre le 3e trimestre 2013 (5 548 offres) et le 3e trimestre 2014 (6 155 offres), la progression est de 11 %.
 
Toutefois, tous les métiers RH n’ont pas connu la même évolution. Le volume d’offres en développement des RH (1), en administration des RH (2), et en direction des RH progresse de plus de 20 %. À l’opposé, les métiers de la formation initiale et continue, qui incluent les postes dans les organismes de formation, ont subi une forte baisse (– 22 %). « Ces métiers sont les plus sensibles à la conjoncture et en subissent de manière plus forte les à-coups », relèvent les auteurs. Si l’offre d’emploi RH augmente globalement, du côté des candidats, la demande reste très importante, ce qui les pénalise à l’embauche. Au final, le marché de l’emploi reste défavorable aux postulants : en moyenne, l’Apec compte 69 candidatures par offre RH. Une proportion stable depuis quatre ans, mais largement supérieure à celle qui prévaut pour l’ensemble des offres : en moyenne, un candidat n’a “que” 46 concurrents.
 
Absence de tension.
Les postulants en ressources humaines ont donc de quoi se morfondre. Mais les recruteurs, en revanche, se réjouissent (56 %) de trouver facilement les profils RH dont ils ont besoin. Actuellement, « trouver le bon candidat pour un poste RH est plus facile qu’il y a un an », constate le baromètre. Les recruteurs n’étaient alors “que” 47 % à éprouver cette absence de tension. Toutes fonctions cadres confondues, les recruteurs déclarent au contraire éprouver des difficultés à trouver des candidats (63 %).
 
Les 42 % d’entreprises qui ont eu du mal à pourvoir leurs postes RH évoquent d’abord des candidatures mal ciblées. Ils admettent également que le poste puisse ne pas être très attractif (salaire ou localisation géographique). En troisième ressort, ils expliquent que le profil demandé était si spécifique (double compétence ou compétence pointue) qu’il n’a pas trouvé preneur.
 

1- Responsables développement, recrutement, gestion de carrières, mobilité internationale, formation, comp & ben, diversité ; chargés de recrutement en cabinet…
2- Responsables administration RH et paie, contrôleurs de gestion sociale, juristes, responsables des relations sociales, responsables du SIRH, assistants RH, RRH, juristes en droit social, consultants en droit social…

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »