logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Thales renforce ses engagements en faveur des salariés en situation de handicap

xx Actualité sociale xx


HANDICAPÉS

Thales renforce ses engagements en faveur des salariés en situation de handicap

L'accord groupe en faveur des personnes handicapées conclu chez Thales le 11 juillet 2014, vient d’être agréé par la Direccte le 2 décembre dernier. Il est applicable pour les années 2015 à 2017 à compter du 1er janvier.

05/01/2015 Liaisons Sociales Quotidien, 05/01/2015

Dans un communiqué du 18 décembre, le groupe Thales a annoncé avoir renouvelé son accord en faveur des personnes handicapées. Le nouveau texte a été signé le 11 juillet 2014 par les syndicats CFDT, CFE-CGC, CFTC et CGT et agréé le 2 décembre dernier par l’administration du travail. Il vise à poursuivre et renforcer différentes actions afin de favoriser le recrutement, le développement professionnel et l’insertion des personnes en situation de handicap au sein du groupe.

Les signataires veulent aussi renforcer les actions de sensibilisation au niveau des sociétés du groupe « afin de mieux faire connaître les innovations technologiques entreprises par Thales en faveur des salariés handicapés auprès de l’ensemble des salariés du groupe ».

Favoriser l’embauche et l’intégration

Thales souhaite atteindre un taux d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés d’ici la fin de l’accord (contre 5,83 % en 2013). À ce titre, le groupe, qui emploie actuellement 1700 salariés handicapés, s’engage à recruter, sur les trois ans de l’accord, 120 personnes en situation de handicap, dont au moins 60 % sous CDI. Les CDD, précise l’accord, devront être au minimum de six mois.

Thales s’engage par ailleurs à renforcer sa politique en faveur de l’emploi des jeunes handicapés en se fixant pour objectif la mise en place de 38 contrats d’alternance et l’accueil de 246 stagiaires. Par ailleurs, chaque année dix bourses d’un montant de 2 000 € seront accordées à des jeunes en situation de handicap afin de favoriser leur accompagnement vers des formations diplômantes.

Pour parvenir à ces objectifs d’embauches, les partenariats avec les écoles, universités, CRP et rectorats seront renforcés. De même, les actions de parrainage, consistant en un accompagnement de chaque étudiant handicapé par un binôme de tuteurs (un RHH et un opérationnel) seront développées auprès des écoles et/ou des universités.

Afin d’assurer la bonne intégration des personnes handicapées recrutées, Thales encourage le déploiement du tutorat. À ce titre, chaque tuteur recevra une formation et les moyens et le temps nécessaires consacrés à ce tutorat seront pris en compte dans l’aménagement de son poste de travail, en fonction du handicap et de la nature du contrat de travail du salarié tutoré.

Enfin, le groupe s’engage à renforcer le recours aux entreprises adaptées et aux Esat en se fixant 50 Unités Bénéficiaires (UB) annuelles. Une UB, précise la CFDT dans un communiqué du 1er septembre, est « équivalente au temps plein d’un travailleur handicapé et correspond, pour l’entreprise, à environ 18 800 € HT de sous-traitance de main-d’œuvre ».

Améliorer l’employabilité des salariés handicapés

Pour permettre aux salariés concernés de bénéficier, à l’instar des autres salariés, de « toutes les promotions », des entretiens de suivi réguliers seront proposés par les responsables RH aux salariés bénéficiaires de l’obligation d’emploi et à ceux fragilisés par l’aggravation de maladies susceptibles de devenir invalidantes.

Objectif : anticiper d’éventuels reclassements.

Dans le cas où une mobilité est envisagée, une formation « métier » spécifique pourra être proposée afin de préparer et d’accompagner le salarié dans ces nouvelles fonctions. L’aménagement d’horaires individualisés propres pourra également être envisagé.

L’accord liste également les mesures de maintien dans l’emploi destinées aux salariés pour lesquels le handicap modifie leurs aptitudes au travail. Elles incluent notamment l’aménagement du poste de travail, le recours au télétravail (maximum de deux jours) et une participation financière du groupe à l’aménagement du véhicule.

À noter que Thales se fixe comme objectif, à l’horizon 2017, qu’au minimum 50 % de ses établissements puissent être en conformité avec la norme Afnor X50-783 « organismes Handi-accueillants ».

En outre, les salariés volontaires proches d’une personne handicapée à autonomie réduite ou déficiente visuelle qui proposeraient leurs services pour faciliter leur accompagnement au travail, pourront bénéficier d’aménagements d’horaires individualisés. Le groupe s’engage également à mener une réflexion spécifique dans le cadre de la GPEC, en vue de dégager et prévoir les orientations professionnelles et les passerelles en fonction des objectifs des salariés, au regard de leur évolution de carrière, de leur prérequis (formation et expérience) et de l’évolution de leur handicap.

Thales renouvelle son engagement de développer, à partir de ses technologies et savoir-faire, « des projets favorisant l’accès au savoir et à l’emploi des personnes handicapées ». Parmi eux, figurent notamment le projet « Module intelligent pour la navigation indoor d’un fauteuil roulant » destiné aux personnes souffrant de déficience motrice sévère, le projet « Centre Relais Entreprises » destiné aux salariés ayant une déficience auditive et le projet Guidage Indoor « Guidéo », destiné aux personnes aveugles et déficientes visuelles, afin de leur permettre d’évoluer en toute autonomie dans un bâtiment grâce à leurs smartphones.

Soutenir les salariés touchés de près par le handicap

Les salariés investis auprès d’associations visant à faciliter l’insertion professionnelle des salariés en situation de handicap bénéficieront de quatre journées d’absence payées par l’entreprise, lesquelles, sur demande individuelle, pourront être prises par demi-journées. De plus, pour faciliter la réalisation d’actions d’accompagnement auprès de son conjoint en situation de handicap, sur justification, une autorisation d’absence payée sera autorisée dans la limite de deux jours, pouvant être également accordés par demi-journées. Des aménagements d’horaire ou d’organisation du travail pourront aussi être mis en œuvre pour les salariés dont les enfants ou le conjoint sont concernés par une situation de handicap.

Accord du 11 juillet 2014 en faveur des personnes handicapées dans le groupe Thales
www.wk-rh.fr/actualites/upload/accord-handicapes-thales-2015-2017.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »