logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Les branches à la peine sur les formations éligibles

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine
Fotolia.com

Compte personnel de formation

Les branches à la peine sur les formations éligibles

Une version enrichie de la liste des formations retenues pour le CPF est en ligne. Un lourd travail pour les branches qui doivent apprendre à devenir prescripteur de formation.

par Manuel Jardinaud 19/02/2015 Liaisons sociales magazine

Les branches à la peine sur les formations éligibles
© Fotolia.com

SUR LE MÊME THÈME

Et de 498 de plus ! La version V2 de la liste nationale interprofessionnelle est en ligne. Elle intègre les certifications éligibles au compte personnel de formation (CPF) auxquelles les salariés et les demandeurs d’emplois peuvent prétendre. Ce sont donc 1 976 formations qui figurent désormais sur le site web dédié, dont 30 % relève du niveau I (master et plus) même si les formations universitaires de ce type ne sont toujours pas représentées.

Tri sur 22 branches

Le Comité paritaire interprofessionnel pour l’emploi et la formation (Copanef) a donc planché près d’un mois et demi pour faire le tri dans les remontées de différentes Commission paritaires nationales pour l’emploi (CPNE) des branches. Celles-ci peuvent proposer des formations à intérêt national au-delà des besoins de leur secteur. « Au départ, nous avions les propositions de 34 CPNE, soit 1 500 formations que nous avions mises de côté », résume Christian Janin, président du Copanef. Pour cette seconde vague, 12 autres branches supplémentaires se sont fait connaître. Mais, au final, la sélection ne porte que sur 22 d’entre elles. Certaines ont jeté l'éponge avant de passer devant le Copanef...

Chaque formation a été auscultée à la loupe pour voir si elle correspondait aux critères. « Les branches doivent apprendre à devenir un prescripteur de formation pertinent et bien savoir les cibler. Et cela est nouveau pour quelques-unes d’entre elles », estime Florence Poivey, la vice-présidente du Copanef. Certaines s'emmêlent les pinceaux pour comprendre les besoins de compétences pour les emplois d'avenir ou les emplois stratégiques. D’où pas mal de déchets et une nouvelle sélection à venir fin mai. Pour cette V3, Christian Janin affirme qu’alors 75% des salariés devraient être représentés contre environ 40 % aujourd’hui. Patience donc...

Formations gratuites pour les chômeurs ?

Parallèlement au travail sur les listes, le Copanef a également fixé les règles d’abondement du CPF pour les chômeurs. Ce que François Rebsamen, le ministre du Travail, a qualifié de « formations gratuites » le 9 février 2015 lors de la présentation du plan de lutte contre le chômage de longue durée, est en fait un crédit de 100 heures pour tout demandeur d’emploi.

Mais attention, aucun d’entre eux n’aura cette "somme" sur son compte : il lui faudra engager des démarches avec Pôle emploi ou un autre conseil en évolution professionnel (CEP), type missions locales. Ainsi, un chômeur ayant déjà 40 heures de DIF se verra verser 60 heures pour atteindre les fameuses 100 heures lorsque son parcours de formation sera validé.

Il pourra ensuite demander à Pôle emploi ou à sa région de compléter si besoin. Quant à la question « Pourquoi 100 heures pour les chômeurs alors que les salariés ayant cumulé leurs heures de DIF disposent de 120 heures ? », Christian Janin répond simplement : « C’est une règle par défaut, un chiffrage simple. » Une décision arbitraire et symbolique, mais facile à retenir. Rien de plus.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.