logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Grands groupes recrutent personnes autistes

Focus


logo Entreprise & Carrières

Etats-Unis

Grands groupes recrutent personnes autistes

Plusieurs groupes américains lancent des programmes de recrutement de personnes autistes, qu’on dit soucieuses du détail et bonnes analystes des données chiffrées. Pour renforcer l’initiative, ils mettent souvent à leur tête des salariés concernés.

par Caroline Talbot, à New York 19/06/2015 Entreprise & Carrières

Grands groupes recrutent personnes autistes
© DR
Entrée du campus Microsoft de Redmond. La compagnie vient de lancer un programme de recrutement de personnes autistes

SUR LE MÊME THÈME

L’industrie high tech américaine entrouvre ses portes aux autistes talentueux. Microsoft a annoncé son intention d’embaucher des autistes et des jeunes atteints du syndrome d’Asperger. Un programme pilote a été lancé début mai à Redmond, près de Seattle. Mary Ellen Smith, vice-présidente de Microsoft et mère de Shown, un étudiant de 19 ans autiste, supervise l’expérience. Microsoft s’attaque ainsi à un problème de plus en plus aigu aux États-Unis. Le Center for Disease Control and Prevention estime qu’un enfant américain sur 68 présente certains signes d’autisme.

Microsoft annonce ses intentions Les intéressés peuvent être brillants à l’université, mais leurs interactions avec la société sont médiocres et ils ne trouvent pas facilement un emploi. La moitié seulement des jeunes de 21 à 25 ans en ont un, selon le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry. Les autistes ont pourtant beaucoup à apporter à l’entreprise, assure Jose Velasco, responsable de l’initiative autisme chez SAP aux États-Unis : « Ils aiment développer les logiciels, sont persévérants, ont le sens du détail et repèrent vite les aberrations lorsqu’ils analysent des statistiques », raconte ce père de deux autistes.

Derrière chaque programme centré sur les autistes se cache un proche. « Ne sous-estimez jamais le pouvoir d’un parent passionné », plaisante Timothy Weiler, directeur du talent dans le cabinet de conseil Towers Watson. Ces parents se renseignent et défendent la bonne cause auprès des entreprises. Bien avant Microsoft, il y a eu SAP (lire Entreprise & Carrières n° 1159), Towers Watson et l’expert en conseil stratégique Oliver Wyman.

Un regroupement d’experts danois La démarche semble toujours la même. On se renseigne...

Pour accéder au contenu complet de l'article, vous devez être abonné.

Déjà abonné : identifiez-vous

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »