logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
« Les grandes entreprises ont des besoins forts en innovation RH »

Interview


logo Entreprise & Carrières

Boris Sirbey Cofondateur du LabRH

« Les grandes entreprises ont des besoins forts en innovation RH »

Les start-up fédérées autour du LabRH peuvent accueillir des DRH afin de leur faire découvrir des outils RH innovants et le fonctionnement d'entreprises agiles.

par Emmanuel Franck 27/11/2015 Entreprise & Carrières

« Les grandes entreprises ont des besoins forts en innovation RH »

SUR LE MÊME THÈME

Vous avez organisé, le 26 novembre, une rencontre de start-up RH autour du LabRH. En quoi consiste-t-il ?
Le LabRH est une association créée en juin 2015 à l’initiative de deux sites de recrutement concurrents, Myjobcompany et Monkey Tie, qui se sont aperçus qu’ils partageaient une même vision et que les solutions les plus efficaces ne pouvaient émerger qu’à travers l’intelligence collective et une collaboration poussée. L’initiative a plu et nous fédérons aujourd’hui une centaine de start-up dans le domaine de l’innovation RH.

Quel est l’intérêt, pour les start-up, d’adhérer au LabRH ?
Nous aurions pu rester une simple association, mais nous avons choisi d’organiser une mutualisation. En échange d’une cotisation de 200 euros, les adhérents bénéficient de services : des relations presse dédiées, du media training, une veille, des échanges entre start-up sur des clients potentiels afin d’identifier leurs besoins, un accès aux décideurs, des échanges sur leur R & D. Nous leur demandons surtout de dégager un peu de leur temps pour être disponibles auprès d’éventuels clients : grandes entreprises ou pouvoirs publics. Nous avons déjà organisé cinq ou six séances de découverte avec des grandes entreprises, et nous avons fait venir des DRH dans les start-up, afin qu’ils découvrent leurs produits et voient comment fonctionnent des entreprises agiles.

Que proposez-vous aux grandes entreprises, clientes potentielles ?
Nous nous sommes rendu compte qu’elles avaient des besoins forts en innovation RH. Le problème est que leur SIRH bloque et ne laisse pas de place aux solutions innovantes ; nous créons des passerelles. Nous commençons à structurer une offre de services en direction des entreprises qui veulent se digitaliser. Pour autant, il ne s’agit pas de consulting classique, qui crée de la dépendance à l’égard du prestataire et qui est principalement orienté vers la gestion de risques. Nous proposons un accompagnement par les fondateurs des start-up, dont l’objectif est de rendre autonomes les entreprises clientes.

Concrètement, comment les entreprises peuvent-elles entrer en contact avec le LabRH ?
En allant sur notre site www.lab-rh.com et, si l’une d’elles est déjà en contact avec une start-up du LabRH, cette dernière le fera savoir au sein de l’association.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »