logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
“La formation est devenue un consommable”

Journal des RH


Logo Liaisons Sociales Magazine
Ulf Andersen

Marion Breuleux, Abilways digital

“La formation est devenue un consommable”

Le groupe de formation Abilways crée une plate-forme dédiée au digital. La responsable de cette nouvelle activité, Marion Breuleux, détaille raisons et ambitions.

par Manuel Jardinaud 05/01/2016 Liaisons Sociales Magazine

“La formation est devenue  un consommable”
© Ulf Andersen

SUR LE MÊME THÈME

Pourquoi votre organisme de formation, Abilways, a-t-il créé une plate-forme dédiée au digital ?
Nous avons constaté, depuis deux ans, un véritable engouement pour les Mooc – les cours en ligne – et les nouvelles écoles du Web. Qui se double d’un fantasme autour de l’accès à des formations gratuites via le Web. Le système français de formation professionnelle nous semble donc en mutation profonde. Nous avons voulu nous positionner sur ce marché en mouvement et changer notre image un peu trop classique et immobile.

Comment avez-vous pensé votre transformation ?
La première étape a été de repenser notre site Internet. Ce n’est pas du tout anecdotique. Il nous faut acculturer les gens aux nouvelles méthodes liées au digital, aux nouveaux métiers et aux nouvelles tendances. Nous avons donc lancé, en guise de site, un magazine digital dont le but est de développer cette connaissance. Par exemple, on analyse ce qu’est le brand content, autrement dit le « média de marque ». On fait connaître le concept et son besoin en formations pour les professionnels. C’est un nouveau canal d’entrée, gratuit, pour nos clients.

En quoi la formation ­évolue-t-elle sous ­l’impulsion du digital ?
La formation est devenue un consommable. Il faut repenser la pédagogie. Aujourd’hui, le premier réflexe d’un individu est d’aller chercher un tutoriel sur Internet. Il a d’ailleurs de grandes chances d’y trouver une première réponse à son questionnement. Nous devons donc nous adapter à ce besoin ­d’immédiateté et de temps contraint pour les salariés. Il nous faut regarder comment répondre à une problématique de formation en dix minutes, en une heure ou en trois jours. Plus globalement, on évolue d’un modèle rigide d’offres pour les entreprises avec des modules de sept heures en présentiel remboursés par les Opca vers un modèle de consommables sur mesure pour des individus.

Concrètement, comment vous adaptez-vous à ce nouveau modèle ?
Nous nous structurons dans une logique de « grains », c’est­à-dire de modules, que chacun peut utiliser séparément ou en cascade. Nous mettons à disposition des tutoriels qui sont utilisables seuls ou dans le cadre d’un parcours de formation, en amont de sessions parfois plus classiques. Exemple : pour une formation sur l’usage de Twitter, on passe souvent beaucoup de temps à faire un panorama de l’usage des réseaux sociaux. Aujourd’­hui, on peut le proposer via une infographie animée ou une courte vidéo, ce qui permet de repenser la pédagogie en présentiel. Et de travailler plus sur le faire que sur des aspects théori­ques.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »