logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Bataille autour des sites d'informations juridiques

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine

Droit du travail

Bataille autour des sites d'informations juridiques

Dernier né des sites web juridiques à destination du grand public, Ledroitpourmoi. Une plate-forme payante qui s'adresse notamment aux salariés. Un terrain qu'elle dispute aux avocats.

par Catherine Abou El Khair 12/01/2016 Liaisons Sociales Magazine

Bataille autour des sites d'informations juridiques
© D.R.

SUR LE MÊME THÈME

Les Français ont tout loisir de se sentir perdus face à la complexité du droit. Pour leur permettre d’y voir plus clair, deux professionnels venus de l’édition juridique leur proposent des « packs » d’information sur le site web ledroitpourmoi. Celui-ci fournit notamment des lettres, des contrats type, des fiches techniques et des simulateurs destinés aux salariés en rupture avec leur employeur.

« Nous avons une quarantaine de thèmes en réserve, dont un bon tiers dans le domaine du travail », explique Vincent Letamendia, l’un des deux fondateurs. Parmi les sujets en préparation, le harcèlement, la souffrance au travail ou le congé maternité… Mais le portail se veut généraliste. Il délivre également de l’information pratique en matière de droit immobilier et de droit de la famille.

Rôle d'intermédiaire

Le site facture ses services. Et il offre, selon la formule choisie, la possibilité de recourir à des experts – pas forcément des avocats – s’engageant à répondre aux questions en 72 heures. Faut-il y voir une nouvelle remise en cause du monopole des avocats sur la consultation payante ? Non, selon Vincent Letamendia. "Nous ne faisons pas du conseil. Notre business, c’est l’information pratique et tactique. Dans nos packs, les experts traitent 90% des questions que se posent les particuliers confrontés à un problème juridique".

Lorsqu’il y a besoin d’une assistance juridique ou de lancer une procédure, le site propose de mettre en relation les internautes avec des avocats spécialisés. À cet effet, les fondateurs ont conclu un partenariat avec le réseau d’avocats Gesica. Ils assurent ne pas monnayer ce rôle d’intermédiaire et revendiquent une démarche "gagnant-gagnant". "Il faut se rendre compte de la masse de besoins non satisfaits aujourd'hui. On ne prive pas les avocats de business. Au contraire, c'est un moyen de mettre en avant leur expertise, de les rendre accessibles au public", argue le dirigeant.

Occuper le terrain

Dans la profession, les sites internet fournissant des services juridiques constituent un sujet sensible. À l’image des sites demanderjustice.com et saisirprudhommes.com, qui aident les particuliers à aller devant les tribunaux. "Il est interdit aux sites de proposer l’expertise d'avocats et de se rémunérer en partageant les honoraires. Seuls des frais de participation forfaitaire sont autorisés", rappelle maître Didier Adjedj, président de la commission d’exercice du droit au Conseil national des barreaux.

Pour riposter à l’émergence de ces services en ligne, la profession entend à son tour occuper le terrain. Elle prévoit de lancer… son propre service de consultation juridique en ligne ! Ce dernier devrait être opérationnel avant l'été.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.