logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Mobilisation sur les cancers professionnels

xx Actualité sociale xx


Santé

Mobilisation sur les cancers professionnels

Plus de 2000 signataires ont ratifié l’appel à la mobilisation générale sur les cancers professionnels.

18/02/2009 Protection Sociale Informations, 18/02/2009

Mobilisation sur les cancers professionnels

SUR LE MÊME THÈME

 

A la veille de la remise, d’ici à la fin février, à Nicolas Sarkozy, du rapport sur le deuxième plan cancer réalisé par Jean-Pierre Grünfeld, les défenseurs de la santé au travail tirent la sonnette d’alarme.

Plus de 2 000 signataires – chercheurs, médecins du travail, préventeurs et syndicalistes –, ont ainsi déjà ratifié l’« appel à la mobilisation contre les cancers professionnels », lancé, en janvier, par le magazine mutualiste Santé et travail.

 

Objectif ?

Rappeler aux pouvoirs publics qu’en dépit d’une prise de conscience réelle et d’une réglementation adaptée, « la situation reste préoccupante ».

Alors que 2,4 millions de travailleurs sont exposés à une substance cancérigène, mutagène ou toxique pour la reproduction (CMR), la réglementation est loin d’être appliquée :

-40 % des entreprises utilisant des produits toxiques ont procédé à une évaluation des risques ;

-16 % ont remis une fiche individuelle d’exposition à leurs salariés.

Les signataires demandent donc « un renforcement des moyens de contrôle de l’inspection du travail et des services de prévention des Cram ».

 « Les sanctions doivent être dissuasives et proportionnelles à la gravité des risques », plaide Gérard Lasfargues, chef du département santé et travail de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset).

Face à des stratégies d’entreprise qui, comme le rappelle Michel Herry, chef du projet cancers professionnels de l’INRS, visent à externaliser le risque auprès des sous traitants, les signataires réclament aussi une

« responsabilisation des donneurs d’ordres » afin de mieux protéger les salariés des PME et les travailleurs précaires qui encourent les risques les plus élevés.

En dépit d’un rapport de force défavorable du fait de la situation de l’emploi, les organisations syndicales font flèche de tout bois.

Auditionnée, fin janvier, dans le cadre de la préparation du rapport sur le plan cancer 2, la CFDT a, selon Henri Forest, secrétaire confédéral, insisté sur « la formation des salariés exposés et sur la nécessité de mettre la pression sur les modalités de substitution des produits cancérigènes ».

Jean-François Naton (CGT) a lui aussi pesé pour que « les cancers professionnels soient l’un des déterminants du rapport ».

Et tous deux souhaitent en faire l'une des priorités du nouveau Conseil d'orientattion des conditions de travail (Coct), qui devrait être installé d'ici quelques semaines.

 

Protection Sociale Informations N° 677

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »