logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Le caoutchouc fera évoluer ses salaires minimaux conventionnels en 2016

xx Actualité sociale xx


RÉMUNÉRATION

Le caoutchouc fera évoluer ses salaires minimaux conventionnels en 2016

Un accord relatif aux salaires a été conclu dans la branche du caoutchouc, le 10 mars 2016. C’est le premier accord valide signé depuis mars 2012. Les mesures qu’il prévoit entreront en application au début du mois suivant son extension.

15/04/2016 Liaisons Sociales Quotidien, 15/04/2016

L’une des deux organisations patronales du caoutchouc, le SNCP (Syndicat national du caoutchouc et des polymères), a conclu, le 10 mars 2016, avec les fédérations syndicales CFDT et CFTC, un accord relatif aux salaires minimaux garantis de la branche. Le secteur conclut donc sa négociation salariale par un accord valide pour la première fois depuis février 2012. En 2015, une opposition majoritaire avait invalidé un accord conclu le 25 février 2015 (v. l’actualité n° 16819 du 21 avril 2015). Parmi les signataires, la CFDT se félicite de « la reprise d’une politique salariale digne de ce nom dans la branche ».

Comme son prédécesseur, l’accord du 10 mars 2016 entrera en vigueur le premier jour du mois suivant la date de publication au Journal officiel de son arrêté d’extension.

Une augmentation non uniforme des grilles

L’accord, qui ne modifie pas les modalités de calcul des salaires minimaux, revalorise des grilles en vigueur depuis le 1er août 2012.

Les signataires soulignent que le texte qu’ils ont conclu porte le salaire du caoutchouc le moins élevé près de 1 % au-dessus de la valeur du smic actuel (1 466,62 € depuis le 1er janvier 2016).

L’augmentation n’est pas uniforme, le premier coefficient de la grille étant porté à 1 481 € (contre 1 400 € actuellement), soit une hausse de 5,8 %, tandis que le point mensuel passe de 6,09 € à 6,20 €, soit une augmentation de 1,8 %.

Le salaire minimum hiérarchique au coefficient 255 passe à 1 581 €.

Les taux effectifs garantis, fixés en valeur aux coefficients 130 à 240, débutent à 1 481 €, 1 489 €, 1 497 €, et 1 505 € aux coefficients 130 à 160. Les six autres montants aux coefficients 170 à 240 sont respectivement portés à 1 513 €, 1 521 €, 1 529 €, 1 549 €, 1 557 € et 1 569 €.

Rééquilibrage des écarts hommes/femmes

Comme en 2012, les signataires notent que le rééquilibrage des rémunérations entre les femmes et les hommes est un « élément essentiel de l’équité dans les politiques salariales ». Ils demandent donc aux entreprises de la branche de corriger les éventuels écarts de salaire entre les femmes et les hommes exerçant les mêmes fonctions dans des conditions équivalentes, afin de se mettre en conformité avec le Code du travail (art. L.2241-9).

Accord du 10 mars 2016 relatif aux salaires dans le caoutchouc
www.wk-rh.fr/actualites/upload/caoutchouc-accord-salaires-10mars2016.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »