logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Hausse des salaires et prime de froid dans les industries charcutières

xx Actualité sociale xx


RÉMUNÉRATION

Hausse des salaires et prime de froid dans les industries charcutières

Un accord conclu le 8 mars 2016 révise, au 1er mars 2016, les salaires minimaux professionnels garantis du personnel des industries charcutières. Il est complété par un avenant, également signé le 8 mars, qui crée une prime de froid au bénéfice de certains techniciens et agents de maîtrises (TAM).

20/04/2016 Liaisons Sociales Quotidien, 20/04/2016

Les partenaires sociaux des industries charcutières, sauf la CGT, ont conclu, le 8 mars 2016, un accord sur la grille salariale des industries charcutières au 1er mars 2016. La fédération patronale Fict, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et FO ont signé simultanément un avenant à la CCN du 29 mars 1972, créant des dispositions sur la prime de froid, due à certains TAM, à compter du 1er septembre 2016.

Grille salariale au 1er mars 2016

L’accord, actualisant les salaires de la CCN du 29 mars 1972 au 1er mars 2016, revalorise la grille résultant de l’accord du 28 mars 2014. Il prévoit :
– une grille totalement supérieure au smic au 1er janvier 2016 ;
– une revalorisation des salaires minimaux mensuels garantis, par rapport à mars 2014, de 1,1 % environ, certains coefficients, notamment en début de grille, étant plus fortement augmentés ;
– l’absence de clause de rendez-vous salarial, l’accord indiquant, en revanche, que les partenaires sociaux veilleront à l’équilibre du régime collectif de prévoyance.

La grille débute en conséquence à 1 473 €, 1 478 €, 1 481 € et 1 484 € aux quatre coefficients 125, 130, 135 et 140.
Le coefficient 155 (début du palier 2) est porté à 1 499 €. Le coefficient 200 (début du palier 3) passe à 1 747 €. Le salaire du coefficient 255 (début du palier 4) est de 2 045 €. Le coefficient 305 (début du palier 5) est de 2 362 €. Le coefficient 350 (début du palier 6) est de 2 784 €, et le coefficient 700, le plus élevé, est fixé à 4 847 €.

Nouvelle prime de froid

Le second texte concerne la prime de froid. La FGTA-FO indique que, dès 2015, elle avait revendiqué l’attribution de cette prime aux salariés, techniciens et agents de maîtrise (TAM). Soutenue par les autres syndicats, elle avait souligné, d’une part, que plusieurs entreprises de la branche l’accordaient déjà aux TAM et que, d’autre part, la CCN créait une inégalité de traitement entre salariés subissant des contraintes de températures identiques selon qu’ils sont ouvriers ou TAM.

Un avenant à l’annexe IV de la CCN y crée donc un nouvel article, applicable à partir du 1er septembre 2016. Les TAM, qui exécutent des travaux au froid, d’une manière continue, dans des locaux où la température est inférieure ou égale à + 10 °C, bénéficient d’une prime. Due pour les heures de travail au froid, celle-ci est égale, de façon uniforme, à 4 % du salaire minimal de la catégorie du salarié concerné. Un bilan chiffré (nombre de bénéficiaires) sera effectué après deux ans d’application de cette nouvelle disposition.

Accord et avenant du 8 mars 2016 sur les salaires et sur la prime de froid dans les industries charcutières
www.wk-rh.fr/actualites/upload/industries-charcutieres-salaires-8mars2016.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »