logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Philippe Martinez réélu secrétaire général de la CGT

xx Actualité sociale xx


SYNDICATS

Philippe Martinez réélu secrétaire général de la CGT

C’est dans une ambiance de mobilisation interprofessionnelle contre le projet de loi Travail que la CGT a tenu son 51e congrès du 18 au 22 avril 2016. Sans surprise, Philippe Martinez a été reconduit à la tête de cette confédération, qui n’entend pas céder sa place de premier syndicat de France en 2017.

27/04/2016 Liaisons Sociales Quotidien, 26/04/2016

Le comité confédéral national a réélu Philippe Martinez, à 95,4 % des voix, au poste de secrétaire général de la CGT, le 22 avril, dernier jour du 51e congrès du syndicat. C’est légèrement plus que les 93,4 % que celui-ci avait réunis le 3 février 2015 suite à la démission de son prédécesseur (v. l’actualité n° 16767 du 5 février 2015).

L’ancien numéro un de la fédération de la métallurgie reste donc à la tête de cette confédération, qui, malgré la baisse régulière de son audience, entend conserver sa place de premier syndicat de France. Et, si « l’affaire Lepaon » reste dans les esprits, l’heure n’est plus au marasme mais à la mobilisation.

L’opposition au projet de loi El Khomri a largement occupé les débats au cours de ce congrès qui s’est déroulé du 18 au 22 avril. La question d’une « reconduction de la grève » sera posée au soir de la journée de mobilisation pour le retrait du texte du 28 avril et toutes les organisations sont invitées à amplifier la riposte.

On retiendra aussi de ce congrès, une distanciation de la CGT avec François Hollande et avec la CFDT. Si le principe du syndicalisme rassemblé reste un mot d’ordre, la résolution qui le prévoit n’a été adoptée qu’avec 63,7 % des voix (36,3 % de voix contre).

Un bureau confédéral partiellement renouvelé

Le 21 avril ce sont d’abord les 50 membres de son instance de direction élargie, la commission exécutive confédérale, qui ont été élus. Puis, le 22 avril, au-delà de la reconduction de son 15e secrétaire général, le comité confédéral national (organe de décision qui réunit au sein de la commission exécutive les représentants des départements, régions et fédérations) a doté la CGT d’un nouveau bureau confédéral.

La nouvelle équipe ne comprend que trois nouveaux membres par rapport au précédent bureau. Elle est composée de dix membres et respecte, comme la commission exécutive, une stricte parité hommes/femmes.

Ainsi, le bureau confédéral comprend désormais :
– Pascal Bouvier (UD du Maine-et-Loire) nouveau ;
– David Dugué (fédération Filpac – livre, papier, communication) nouveau ;
– Catherine Perret (Ferc – fédération éducation recherche culture) nouvelle ;
– Virginie Gensel-Imbrecht (FNME-CGT, fédération des mines et de l’énergie) ;
– Céline Verzeletti (UGFF, fédération de la fonction publique) ;
– Marie Saavedra (UD du Vaucluse) ;
– Gisèle Vidallet (UD de Haute-Garonne) ;
– Grégory Roux (Fédération des cheminots) ;
– Fabrice Angei (Fédération des services publics) ;
– et Philippe Martinez.

Interrogé sur la répartition des dossiers dans son équipe, le numéro Un de la CGT, Philippe Martinez, a expliqué que des précisions seraient apportées cette semaine. « Il n’y aura pas de spécialiste de telle ou telle question, nous allons continuer à travailler avec l’ensemble des membres de la commission exécutive », a-t-il souligné. Philippe Martinez a également précisé qu’Éric Aubin, confirmé à la commission exécutive, restera le chef de file de la négociation d’une nouvelle convention d’assurance chômage.

Notons encore qu’au sein du bureau confédéral, le comité confédéral national a désigné David Dugué comme administrateur de la confédération, en remplacement de Colette Duynslaeger (CGT-FAPT, fédération de La Poste et des télécommunications) qui quitte l’organe de direction.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »