logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Le coût économique des discriminations au travail estimé à 150 milliards d’€

xx Actualité sociale xx


ÉGALITÉ ET DIVERSITÉ

Le coût économique des discriminations au travail estimé à 150 milliards d’€

Un rapport de France Stratégie, publié le 20 septembre, évalue pour la première fois le coût économique engendré par les discriminations au travail. L’étude fait ainsi apparaître qu’en augmentant le taux d’emploi des populations discriminées ainsi que leurs chances d’accéder à un salaire élevé, la France pourrait voir son PIB augmenter d’environ 150 milliards d’€.

22/09/2016 Liaisons Sociales Quotidien, 22/09/2016

Si les discriminations existent dans beaucoup de domaines de la vie sociale, c’est sur le marché du travail qu’elles sont les plus pénalisantes pour l’intégration. Mais, en dehors de l’impact social, peut-on chiffrer le coût économique des discriminations ?

C’est l’ambition du rapport de France Stratégie, élaboré sur les recommandations du groupe de dialogue sur les discriminations en entreprise (v. l’actualité n° 16837 du 21 mai 2015) et remis à la ministre du Travail le 20 septembre 2016.

Selon cette étude, la lutte contre les discriminations dans l’emploi générerait des bénéfices pour les employeurs ainsi que pour la société tout entière. Quatre des 21 motifs de discrimination sanctionnés en droit français sont ici retenus : le sexe, l’origine géographique des parents et, dans une moindre mesure, le lieu de résidence et le handicap.

Les quatre scénarios envisagés

Pour mener à bien sa mission, France Stratégie a analysé les écarts entre la situation d’un groupe discriminé (principalement les femmes ainsi que les descendants d’immigrés africains) et celle d’une population de référence (correspondant aux hommes sans ascendance migratoire directe). Elle envisage quatre effets positifs de la réduction des discriminations sur l’économie et, sur cette base, élabore quatre scénarios. Ainsi, le scénario n° 1 tient compte d’un resserrement des écarts de chances d’accéder à un niveau de salaire élevé. Le scénario n° 2 ajoute, en plus, une hausse du taux d’emploi des catégories discriminées. Le scénario n° 3 prend aussi en compte une amélioration des chances d’accès à un emploi à temps plein. Enfin, le scénario n° 4 ajoute aux trois critères précédents une convergence des niveaux d’éducation.

Un impact positif sur le PIB

France Stratégie a calculé l’effet des quatre scénarios sur le produit intérieur brut français (sur la base du PIB de 2015). Le résultat : des effets oscillant entre une hausse de 3,6 % du PIB pour le scénario n° 1 (soit environ 80 milliards d’€) et une hausse de 14,1 % pour le scénario n° 4 (soit environ 310 milliards d’€).

Cependant, France Stratégie privilégie le scénario n° 2 qui serait l’hypothèse la plus réalisable. En prévoyant un meilleur accès à l’emploi et aux postes qualifiés pour les populations discriminées, ce scénario entrainerait une hausse de 6,9 % du PIB, correspondant à environ 150 milliards d’€.

En outre, les dépenses publiques seraient diminuées de 0,5 % et les recettes publiques augmentées à hauteur de 2 %.

Des discriminations qui nuisent aux employeurs
En plus de relancer l’économie dans son ensemble, la lutte contre les discriminations permettrait un gain de productivité pour les entreprises. En effet, les discriminations dans l’emploi causent actuellement une sous-utilisation de potentiels humains élevés. De quoi réintéresser les employeurs à cette problématique, particulièrement s’agissant de l’emploi des femmes. En effet, la réduction des discriminations qu’elles subissent sur le marché du travail serait le principal moteur d’une hausse du PIB français : dans le cadre du scénario n° 2, cette hausse s’expliquerait à 97 % par l’amélioration de la situation des femmes dans l’emploi.

Rapp. France Stratégie, Le coût économique des discriminations, 20 septembre 2016
www.wk-rh.fr/actualites/upload/cour-discrim-19sept2016.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »