logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
L’emploi public a globalement augmenté en 2014 mais continue de baisser dans le versant de l’État

xx Actualité sociale xx


FONCTION PUBLIQUE

L’emploi public a globalement augmenté en 2014 mais continue de baisser dans le versant de l’État

L’emploi public a augmenté de 0,3 % en 2014, selon l’édition 2016 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique, présenté au Conseil commun de la fonction publique le 10 novembre. 

14/11/2016 Liaisons Sociales Quotidien, 14/11/2016

L’emploi se contracte toutefois dans la fonction publique de l’État, qui a perdu près de 10 % de ses effectifs en dix ans.

Pour la troisième année consécutive, l’emploi dans la fonction publique a augmenté en 2014, avec 16 300 agents supplémentaires (+ 0,3 %), selon l’édition 2016 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique présenté au Conseil commun de la fonction publique (CCFP) le 10 novembre. Au 1er décembre 2014, la fonction publique comptabilise ainsi 5,4 millions d’agents.

Érosion des effectifs dans la fonction publique de l’État

Près de la moitié (43,7 %) des agents appartient à la fonction publique de l’État. La fonction publique territoriale concentre 34,9 % des effectifs et la fonction publique hospitalière 21,4 %.

L’évolution de l’emploi diffère pour chacun de ces versants. Ainsi, les effectifs s’amenuisent dans la fonction publique de l’État, avec 8 000 agents en moins, alors qu’ils augmentent dans la fonction publique territoriale (+ 15 900 agents) et dans la fonction publique hospitalière (+ 8 400 agents). En dix ans (entre 2004 et 2014), l’État a ainsi perdu 264 300 emplois, soit près de 10 % de ses effectifs. En revanche, la territoriale a enregistré 370 600 agents supplémentaires sur cette même période, soit une augmentation d’effectifs de près de 25 %. Dans la fonction publique hospitalière, les effectifs ont également augmenté, avec 122 700 agents en plus sur dix ans, soit une hausse de 11,8 %.

Notons, par ailleurs, qu’à l’inverse de la tendance observée sur les dix dernières années, la proportion de fonctionnaires a augmenté en 2014 (+ 0,3 point) tandis que celle des contractuels a diminué (- 0,1 point), ce pour l’ensemble de la fonction publique.

Féminisation et vieillissement de la fonction publique se poursuivent

La féminisation de la fonction publique se poursuit en 2014, avec une progression de 0,3 point en un an. Au 31 décembre 2014, les femmes représentent ainsi 62 % des agents publics. Entre 2004 et 2014, la part des femmes dans les effectifs de la fonction publique n’a cessé d’augmenter en moyenne de 0,3 point par an. La féminisation des catégories hiérarchiques supérieures progresse également. Ainsi, en 2014, les femmes représentent près de 64 % des agents de catégorie A et environ 40 % des agents de catégorie A+.
En parallèle, la fonction publique est caractérisée par une pyramide des âges vieillissante. L’âge moyen atteint 43 ans, contre 41 ans dans le privé. Sur quatre ans, l’âge moyen des agents publics s’est accru de près de 11 mois. Ce vieillissement des effectifs s’explique par l’importante proportion d’agents de 50 ans et plus (32 % en 2014), dont le nombre augmente plus vite que celui du nombre total d’agents (+ 2,6 % contre + 0,3 %). Plus particulièrement, ce sont les agents de 55 ans et plus qui étirent la pyramide des âges vers le haut (effectif en progression de 4,6 %), du fait du relèvement de l’âge de départ à la retraite.

Augmentation de 0,2 % du salaire net moyen

En 2014, du fait du ralentissement de l’inflation (+ 0,5 % contre + 0,9 % en 2013), le salaire net moyen versé dans la fonction publique a augmenté de 0,2 %. Hors inflation, il a augmenté de 0,7 %. Le salaire net moyen mensuel s’établit à 2 205 € pour l’ensemble de la fonction publique. Dans le détail, il s’élève à 2 477 € dans la fonction publique de l’État, à 1 877 € dans la fonction publique territoriale et à 2 223 € dans la fonction publique hospitalière.
Notons que les écarts salariaux entre hommes et femmes subsistent toujours en 2014 dans la fonction publique, à hauteur de 13,3 % en salaire net (contre 18,6 % dans le privé). Les écarts sont plus importants dans la fonction publique hospitalière (20,9 %), que dans la fonction publique de l’État (14,6 %) et la fonction publique territoriale (9,3 %).

www.wk-rh.fr/actualites/upload/rapport-annuel-fonction-publique-10novembre2016.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »