logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Actualités RH
Les salaires ont progressé de 1,2 % en 2016

xx Actualité sociale xx


RÉMUNÉRATION

Les salaires ont progressé de 1,2 % en 2016

Selon les résultats définitifs de l’enquête Acemo de la Dares publiés le 17 mars 2017, le salaire mensuel de base (SMB) est en hausse de 0,1 % au quatrième trimestre 2016 et de 1,2 % sur l’année. Le SMB ayant augmenté plus vite que l’inflation, les salariés ont connu une hausse de leur pouvoir d’achat entre décembre 2015 et décembre 2016.

21/03/2017 Liaisons Sociales Quotidien, 21/03/2017

Dans les entreprises d’au moins dix salariés (hors agriculture et emplois publics), l’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés a augmenté de 0,1 % entre les mois de septembre 2016 et de décembre 2016, après une hausse de 0,2 % au trimestre précédent. C’est ce que révèle la Dares, le 17 mars, dans son étude sur les résultats définitifs de l’activité et des conditions d’emploi de la main-d’œuvre au quatrième trimestre 2016. La progression du salaire mensuel de base sur un an atteint 1,2 %.

Hausse du pouvoir d’achat sur un an

La progression du SMB entre décembre 2015 et décembre 2016 s’est accompagnée d’une augmentation des prix (hors tabac) de 0,6 %, générant ainsi une hausse du pouvoir d’achat du SMB de 0,6 point.

Par secteur d’activité, toujours sur l’année, ce sont les salariés de l’information et communication (+ 0,9 point) et de l’industrie (+ 0,7 point) qui bénéficient des gains de pouvoir d’achat du SMB les plus élevés. Ils sont suivis par ceux de la construction et de l’hébergement et restauration (+ 0,6 point pour ces deux secteurs), puis du commerce (+ 0,5 point). Par catégorie socioprofessionnelle, les gains de pouvoir d’achat du SMB, sur un an, sont plus importants pour les cadres (+ 0,7 point) que pour les professions intermédiaires, les ouvriers et employés (+ 0,5 point pour ces trois catégories).

L’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE), qui sert à l’indexation du Smic, progresse de 1,1 % sur un an. L’inflation (hors tabac) pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie ayant augmenté de 0,6 % sur cette même période, le pouvoir d’achat du SHBOE augmente de 0,5 point entre décembre 2015 et décembre 2016.

Baisse de la part des salariés à temps partiel

À la fin du mois de décembre 2016, dans les entreprises d’au moins dix salariés (hors agriculture et emplois publics), 84,3 % des salariés travaillaient à temps complet, dont 13,9 % en forfait-jours. Hors salariés en forfait-jours, la durée collective moyenne du travail à temps complet s’élevait à 35,6 heures hebdomadaires. 79,0 % des salariés travaillent entre 35 et 36 heures. Mais, aux deux extrémités de l’éventail, 3,3 % des salariés travaillent entre 32 heures et moins de 35 heures, et 9,0 % travaillent 39 heures et plus.

Quant au temps partiel, il concerne 15,7 % des salariés des secteurs concurrentiels. Cette proportion recule de 0,2 point sur le trimestre et sur l’année. Le temps partiel reste très répandu dans l’administration publique, l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (37,4 %), dans les « autres activités de services », qui comprennent notamment les arts, les associations et le spectacle (35,1 %), et dans l’hébergement et la restauration (30,8 %).

Enfin, la part de salariés en contrat à durée déterminée s’établit, fin décembre 2016, à 8,1 %, en baisse de 0,2 point par rapport au trimestre précédent mais stable sur l’année.

Parmi les secteurs les plus utilisateurs de contrat à durée déterminée, on retrouve l’administration publique, l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (13,9 %), les activités spécialisées scientifiques et techniques (10,5 %) et les « autres activités de services » (18,6 %).

DARES, Indicateurs n° 017, 17 mars 2017
www.wk-rh.fr/actualites/upload/dares-017-salaires-4e-trimestre2016-13mars2017.pdf

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »