logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Liaisons Sociales Magazine
Actualités RH
Xavier Bertrand veut « régionaliser » le dialogue social

Actualités RH


Logo Liaisons Sociales Magazine
Région Hauts-de-France

Dialogue social

Xavier Bertrand veut « régionaliser » le dialogue social

A l'initiative de l'ancien ministre du travail et actuel président des Hauts-de-France, se sont tenus les premiers Etats régionaux du dialogue social, à Lille. Un premier pas dans la création d'un dialogue social au plus proche des besoins dans les territoires ?

par Geneviève Hermann 27/03/2017 Liaisons Sociales Magazine

Le 24 mars, avaient lieu à Lille les premiers Etats régionaux du Dialogue social. Lors de cette rencontre dont il est à l’initiative, Xavier Bertrand, président du Conseil Régional des Hauts-de-France, a rappelé qu’avec la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), les régions sont devenues les chefs de file du développement économique sur les territoires.

« Leur rôle en matière d’économie et d’emploi va prendre de plus en plus d’importance. Mais rien n’a été prévu pour transférer le dialogue social qui existe actuellement sur ces questions entre l’Etat et les partenaires sociaux » a déploré l’ancien ministre du travail, de l’emploi et de la santé. Aussi a-t-il décidé de prendre les devants pour réparer cet « oubli ».

Loi NOTRe

« Rien n’empêchera demain un président de région de décider seul de la politique économique et sociale à mettre en œuvre sur son territoire. Aujourd’hui déjà, les conseils régionaux peuvent discuter de ces questions directement avec les instances de l’Etat sans que les partenaires sociaux soient mis dans la boucle. Or je pense que le dialogue social avec les instances patronales et salariales est indispensable car nous avons besoin de leur expertise » a-t-il avancé.

Plus de 200 partenaires sociaux étaient présents, parmi lesquels se trouvaient plusieurs responsables nationaux comme Alexandre Saubot, le vice-président du Medef, Jean Michel Pottier, administrateur de la CPME, Alain Griset, le président de l’U2P, Laurent Berger, le Secrétaire Général de la CFDT, et Jean-Claude Mailly, le Secrétaire Général de FO.

Articulée sur le thème de la transformation industrielle et sur celui de la formation professionnelle, cette rencontre avait pour but d’échanger en vue de construire une feuille de route commune. Cette dernière est loin d’être établie mais les participants à cette matinée se sont dits prêts s’engager avec la Région sur des rencontres permettant de définir ensemble le modèle de développement économique favorable au renforcement de l’emploi sur un territoire où le taux de chômage atteint les 12,6 %.

Echanges sans tabous

Les premières rencontres devraient avoir lieu dans les mois qui viennent. Elles réuniront une petite vingtaine de personnes. Pas plus. Laurent Berger a insisté sur la nécessité d’échanger sans tabous et en confiance sur les enjeux auxquels sont confrontés les territoires avec la diffusion du numérique, la transition écologique et les besoins de compétitivité.

« Il nous faut écouter ceux qui exercent le travail afin que les dispositifs d’accompagnement prennent en compte leur vision. Nous devons inscrire nos réflexions dans une logique de projets territoriaux portant par exemple sur des filières, sur la formation ou sur la performance économique » a-t-il précisé.

Expérimentation duplicable

Alexandre Saubot a également prôné une organisation en mode projet. Tous ont convenu qu’il ne fallait surtout pas produire du normatif, ni créer une instance de plus. Il y a déjà le Crefop (Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle) et le Coparef (Comité Paritaire interprofessionnel régional pour l’emploi et la formation professionnelle).

« Une structure comme le commissariat au plan permettait au niveau national de débattre de manière informelle, de faire de la démocratie à froid. Il faudrait disposer d’une structure semblable en région » a ajouté Jean-Claude Mailly. Au final, ressort de ces échanges l’idée de lancer en Hauts-de-France un « think tank » pouvant servir d’expérimentation duplicable ensuite à d’autres régions. Xavier Bertrand voulait que les partenaires sociaux adhèrent à cette proposition. Il a réussi.

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Vous devez vous identifier pour pouvoir laisser un commentaire.